La première fois que j’ai entendu parler de Majorque, on me l’a présentée tel un rocher bétonné envahit par le tourisme de masse mal éduqué. J’imaginais un lieu sans charme, où la nature et l’histoire n’avaient pas leur place, où des hordes de touristes ingrats rougissaient sur le sable au soleil, cocktails à la main, sur un fond de musique techno.

Mensonges… C’est une toute autre réalité qu’il m’a été donné de découvrir lorsque j’ai été invitée à y passer deux semaines en famille en plein mois d’août. Je dois avouer que mon passage à Palma, la capitale, fut extrêmement bref, aussi, peut-être tous ces préjugés y auraient trouvé leur place. Mais pas pour le reste de l’île ! Tout d’abord, il existe deux moyens de s’y rendre : par les airs ou par la mer. Nous avions choisi la seconde option en nous rendant en voiture jusqu’à Barcelone en Espagne, où nous avons ensuite embarqué (avec la dite voiture) sur un ferry à destination de Palma. La traversée s’est faite de nuit et a duré entre 7 et 8h (je ne saurais dire exactement, n’aimant pas trop les ferrys sur lesquels je ne cesse de faire le tour à pied, ne pouvant rester en place, cela m’a semblé être une éternité).

Majorque est, comme que je le dis dans le titre, une véritable perle au cœur de la mer Méditerranée : plages paradisiaques, campagne bucolique, grottes, falaises, villes chargées d’histoire et cuisine délicieuse, le tout sous un soleil radieux et une température douce. Laissez-moi vous présenter ces lieux qui m’ont tant fascinée.

IMG_2559.JPG

La Chartreuse de Valldemossa

Je commencerais par les villes, où trois en particulier ont su retenir mon attention : Artà, Capdepera et Valldemossa. Si vous aimez l’histoire et les vieilles pierres, vous trouverez sans nul doute votre bonheur dans ces lieux. Artà et Capdepera se situent au nord-est de l’île, toutes deux ont su conserver leur patrimoine architectural et naturel, ce qui en fait de belles représentantes de l’histoire de Majorque : remparts, églises, citadelles… déambulez dans leurs rues pour en apprécier toute la beauté. Valldemossa, plus connue, jouie d’une belle réputation pour avoir hébergé deux hôtes de marque : Frédéric Chopin et Georges Sand. Petite ville comme en trouve dans le sud de la France, perchée dans les hauteurs face à la mer, ne manquez pas d’y visiter la Chartreuse, ancienne abbaye à la vue surprenante sur les vignes et la mer, qui a hébergé nos hôtes mentionnés plus haut. Aujourd’hui, de nouvelles personnalités y ont élu domicile tels Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones.

img_2494

Canyamel

Côté plages, chacune mériterait sa place ici, mais il y en a néanmoins que je garde davantage en mémoire pour leur sable blanc, eaux turquoises et environnement de rêve : Canyamel, Cala Agulla et Cala Formentor. Canyamel est une petite station balnéaire familiale à l’est de l’île, nichée au cœur d’une baie, la plage donne sur le petit centre-ville et est entourée de collines arborées la protégeant du mauvais temps. Cala Agulla n’en est pas très loin, celle-ci est plus sauvage, nichée dans la forêt de pins, donnant sur une petite baie entourée de rochers mais où le sable blanc et doré s’enfonce dans les eaux limpides. Quand à Cala Formentor, elle se trouve au nord-est de l’île, juste à côté des falaises du même nom. Celle-ci est plus longue mais beaucoup moins profonde, peu de sable pour plus de forêt et une baie paradisiaque.

img_2620

Cala Formentor

La nature sur l’île n’a pas été généreuse qu’avec ses plages, d’autres lieux sont au rendez-vous pour ceux qui aiment s’émerveiller : le Cap de Formentor, les Grottes du Drach et la route côtière reliant Valldemossa à Formentor. Le Cap Formentor est la pointe la plus au nord-est de l’île, une falaise imposante que l’on rallie par une route à travers les forêts de pins, vous offrant un panorama des plus impressionnants. Les Grottes du Drach sont un ensemble de grottes de 2,4km de long pour 25 mètres de profondeur, abritant le Lac Martel, un des plus grands lacs souterrains d’Europe. Et si vous aimez les road trip, ralliez la ville de Valldemossa à Formentor en longeant la côte, les paysages y sont de toute beauté (photo en couverture de cet article).

img_2613

Cap de Formentor

Ayant séjourné dans ma famille, je n’ai malheureusement pas d’hébergement à vos conseiller et je vous invite donc à vous rapprocher de l’office de tourisme de l’île. Je peux néanmoins partager avec vous une adresse gastronomique à ne pas manquer : Porxada de Sa Torre à Canyamel. Un restaurant de type auberge dans une tour du 13ème siècle, des produits locaux et une cuisine au feu de bois, je vous invite à goûter leur spécialité : le cochon de lait à la broche !

J’espère que ces quelques lignes sauront vous donner envie de vous rendre sur cette île, personnellement, je rêve d’y retourner et la faire découvrir à M., j’y ai découvert un véritable petit paradis et appris qu’il ne faut pas toujours se fier à l’opinion général, surtout lorsque celui-ci est négatif. Peut-être est-ce une ruse pour freiner les touristes et ainsi, protéger l’île du soi-disant « tourisme de masse » ?


Retrouvez notre article coups de cœur sur l’île de Majorque!

2 réflexions sur “Escapades: Majorque, perle de la Méditerranée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s