Guide: Préparer son Road Trip en Amérique du Nord

Après avoir parcouru 25000 kilomètres en voiture entre le Canada et les USA en été 2016, nous avons décidé de rédiger ce petit guide afin de vous aider dans la préparation de votre propre voyage. Nous y avons indiqué tout ce qui nous a aidé pour la réalisation du notre, qu’il s’agisse des démarches avant de partir, des choses à faire sur place, des petits trucs à ne pas oublier avant de rentrer, et enfin, le retour ! Nous sommes conscients qu’il n’est pas parfait, mais il nous a personnellement bien aidés et peut être utilisé comme mémo ou liste de rappel. Dans un prochain article, nous partagerons avec vous notre propre itinéraire pour ceux qui souhaiteraient réaliser le même voyage que nous. En espérant que toutes ces informations vous soient aussi utiles qu’à nous et en vous souhaitant un bon voyage…

dsc04692
Monument Valley (Arizona, USA)

Avant de partir :

Il y a tellement de points à prendre en compte avant de partir, je dirais que c’est la partie la plus longue et importante car c’est là que tout va se préparer. Comme je suis du genre à penser qu’il vaut mieux prévenir que guérir, vous trouverez ici une liste de tout ce qui nous a aidés dans la préparation de notre propre voyage.

Dates du voyage :

C’est à notre avis la chose la plus importante, choisir ses dates de voyage, c’est avant tout choisir la saison. Le printemps et la fin de l’été (voir début de l’automne) seront plus adaptés si comme nous vous souhaitez dormir dans votre voiture. Pour certains lieux, le plein cœur de l’été pourra convenir mais en grande majorité, vous devrez vous réfugier dans les motels/hôtels surtout dans la partie sud des USA (tracez une ligne allant de la Caroline du Nord à l’Est, à San Francisco à l’Ouest). Pensez également à bien réfléchir si vous prévoyez un très long séjour, vous serez alors tentés de vous poser des questions concernant vos biens restés en France comme votre voiture ou votre logement. Pour tout séjour de 3-4 mois, nous vous conseillons vivement de tout garder. Si vous êtes sûrs que votre véhicule est à l’abri et en sécurité, vous pouvez être amenés à penser à annuler ou suspendre votre assurance auto, mais attention en cas de vol ou de dégâts naturels, celle-ci ne sera plus couverte pas l’assurance. Mieux vaut donc la conserver. Pour votre logement, si vous souhaitez le quitter en pensant reprendre une nouvelle vie à votre retour, renseignez-vous sur la possibilité de stocker vos meubles et effets personnels en attendant (famille, garde meubles), moins coûteux que de tout racheter. Mais aussi par rapport à la possibilité de reprendre un logement à votre retour, souvent difficile quand on n’a pas de cdi (ceci grâce aux assurances de loyers impayés auxquelles beaucoup de propriétaires souscrivent, celles-ci ont dans leurs clauses l’interdiction de louer à quiconque ne possède pas de cdi). Ainsi, nous vous incitons à bien peser le pour et le contre si jamais vous choisissez de vous défaire de vos biens.

Administration :

Cela va sembler très logique, mais vérifiez que votre Passeport est toujours valide et qu’il le sera encore 6 mois après votre retour. Si besoin de le refaire, cela peut prendre plusieurs mois, aussi, c’est une des premières choses à faire avant de réserver ses dates. Si vous n’êtes pas citoyen Canadien ou Américain, mais français, munissez-vous de ces deux documents : AVE pour le Canada et ESTA pour les usa, ils sont obligatoires pour rentrer dans ces deux pays. Pour les autres nationalités, renseignez-vous auprès du site de l’ambassade du Canada et celle des USA afin de connaître les visas et documents nécessaires. Pour les Canadiens et Américains, aucun des deux n’est demandé, vous n’aurez besoin que de votre passeport. N’oubliez pas non plus de vous rapprocher de votre banque qui peut vous proposer des options de paiements illimités à l’international, sinon, vous devrez payer une taxe à chaque fois que vous utiliserez votre carte bancaire, ce qui peut vite coûter très cher. Pour information, cette option est en moyenne au tarif de 12€ par mois. Du côté des assurances, vous n’aurez pas besoin d’une assurance voyage si votre séjour ne dépasse pas les 90 jours, sinon, nous vous conseillons vivement d’en prendre une, les frais médicaux à l’étranger étant extrêmement élevés (vécu en 2010 et 2012: 300$ pour voir un médecin à l’hôpital de Montréal et 150$ pour un généraliste en Arizona). A savoir : certaines cartes bancaires comme la Mastercard, possèdent leur propre assurance voyage qui vous couvrent pour tout séjour de moins de 90 jours à condition que le billet d’avion soit acheté avec la dite carte. Pensez également à noter les numéros utiles joignables 24h/24 comme celui de la perte ou du vol de votre carte bancaire, celui de votre assurance et celui des urgences sur place (911 pour les deux pays).

Santé :

On ne le dira jamais assez mais pour partir il faut être en bonne santé. Pensez donc à faire un petit contrôle chez votre dentiste car une carie qui se déclare en voyage, ce n’est jamais amusant et c’est vraiment douloureux. Passez également à voir votre médecin généraliste pour un petit contrôle sanguin afin de vérifier qu’il n’y ait aucune carence car en road trip, l’alimentation n’est pas toujours très équilibrée. Et pour les filles, demandez une ordonnance à votre gynéco afin de récupérer la quantité suffisante de pilule nécessaire pour toute la durée du voyage.

Achats :

Sans lui, vous ne partirez pas, j’ai nommé, le billet d’avion ! L’indispensable de votre départ. Ensuite, un compagnon vraiment important : le gps, plus simple s’il est en français. Si vous en avez déjà un, pensez à télécharger une carte USA-Canada (les modèles de chez tomtom proposent des cartes du monde entier). Faites une liste du matériel à emmener afin de voir s’il vous faut faire des achats, mais n’oubliez pas que le poids des bagages est limité (rapprochez-vous de votre compagnie aérienne pour le poids exact, souvent aux alentours de 21kg).  Nous vous invitons à consulter plus bas, la liste de l’équipement à acheter sur place pour voir si vous possédez déjà certaines choses afin de les emmener et ne pas avoir à tout racheter (Nb. Ce que nous avions acheté mais qui ne nous a été d’aucune utilité : une tente, on ne se lasse pas du matelas dans la voiture ; des oreillers gonflables, on a préféré de vrais oreillers achetés sur place pour 12$ ; un hamac, pas le temps ni forcément l’emplacement adapté ; des draps de sac de couchage, les draps du lit étaient suffisant et lorsqu’il faisait froid, on y ajoutait les sacs de couchage seuls ; une boussole, mais elle aurait pu nous être utile). Pour les vêtements, prévoyez pour 6 jours de la semaine en sous-vêtements et chaussettes et soyez tout-terrain: jeans, shorts, pantacourts, tee-shirts, débardeurs, pull polaire, maillots de bain, gilet chaud sans manches, un poncho/cape de pluie, une écharpe, des sandales et des chaussures de randonnée toute saison. Petit plus: les serviettes en microfibre, légères et séchage rapide! N’oubliez pas de préparer une petite trousse médicale, bien utile pour les longs voyages surtout si vous passez du temps en pleine nature (astuce : retirez les emballages carton pour un gain de place). Exemple de trousse « tout-terrain » : bandage/compresses, pansements, compeed (anti-ampoules), désinfectant, cetavlon, pince à épiler, ciseaux, fervex, pastilles mal de gorge, doliprane, smecta et maalox. Autre astuce : prévoyez du savon liquide multi-usage et biodégradable, génial si vous devez vous laver en pleine nature, y faire votre lessive et votre vaisselle (Décathlon possède ce type de produit à un prix très abordable et en format de voyage). Selon la saison, de la crème solaire et de l’anti-moustique (à acheter au Québec car de meilleure qualité: Great Outdoors by Watkins). Enfin, si vous souhaitez utiliser et recharger vos appareils électriques français là-bas, vous aurez besoin d’un adaptateur (le même pour les deux pays).

Carnet de Voyage :

Le meilleur ami du voyageur selon moi. Trouvez-vous un petit carnet (ou grand si vous préférez) où vous pourrez noter tout ce qui est important pour votre voyage, dont les numéros utiles mentionnés dans la partie administration citée plus haut. Vous allez devoir chercher et y noter : votre itinéraire au complet ( calculez votre temps de route entre chaque lieu d’intérêt : faites des haltes tous les 300-400 km ou 800 max, vécu mais difficile ; évitez les routes à péage, très présentes sur la Côte Est des USA), tous les hébergements dont vous aurez besoin sur place (prévoyez-en 3 minimum dans les lieux où vous comptez vous arrêter, notez leurs adresses et prix ; s’il s’agit de parking où vous comptez dormir dans la voiture, vérifiez que c’est autorisé, contrairement à la France, la grande majorité des parkings aux USA sont privés et gardés par des gardiens la nuit, Walmart peut vous sauver, mais le mieux c’est Pilot Flying J, des stations-service présentent partout aux USA et qui proposent des douches et laveries), les lieux où acheter votre véhicule ou le louer et l’administration qui va avec (les garages et les particuliers qui vendent sur kijiji ou lespacs.com, les lieux où faire votre contrôle technique, les assurances auto qui autorisent les étrangers comme Desjardins, le lieu où immatriculer votre véhicule soit la SAAQ), les points de restauration (les supermarchés avec leurs adresses, souvent liés aux parking de nuit autorisé comme Walmart ; les cafés, fast-food ou restos), les magasins où acheter le matériel dont vous aurez besoin sur place (les adresses des magasins et les prix approximatifs des produits, Walmart et Canadian Tire ont été nos fournisseurs pour aménager notre van), les sites  à visiter (les adresses, le prix d’entrée, les horaires, les cartes topographiques des sentiers si vous comptez partir en randonnée ; les lieux d’intérêt avec leurs adresses si vous faites escale en ville), le prix des péages (sur les routes au changement d’états et à l’entrée de certaines grandes villes comme pour New York et Boston ; le prix des stationnements des lieux où vous vous arrêtez), le budget de votre voyage (hébergement, restauration, essence, achat/location voiture, matériel divers, visites, marge d’erreur), les coordonnées d’un correspondant sur place (ce qui peut être très utile en cas de pépin, qu’il s’agisse d’un simple contact sur air bnb, couch surfing, des amis, ou au mieux, de la famille), la liste des laveries (au cas où vous n’auriez pas eu accès à un Pilot Flying J ou un motel), répertorier les lieux où trouver internet (indispensable pour faire de nouvelles recherches : starbucks, motels, mc do et beaucoup de fast-food, mais attention une fois sur place, ne vous faites pas avoir, pensez à vérifier sur le parking qu’il y a un wifi avant de rentrer et payer pour rien, ce n’est pas parcequ’il y a un panneau l’indiquant que le wifi est présent).

DSC05205.JPG
Zion National Park (Utah, USA)

Sur place :

Vous voilà enfin arrivé, après une longue attente à la douane de l’aéroport, vous allez pouvoir commencer par le plus important : l’achat ou la location de la voiture.

La voiture :

Si vous avez choisi la location, vous pouvez vous rapprocher d’une agence présente dans l’aéroport et récupérer votre véhicule tout de suite après avoir atterrit. Pensez à en faire la réservation bien avant de partir du pays, afin d’être sûr d’avoir un véhicule une fois sur place. Si vous avez opté pour l’achat, nous vous conseillons d’être d’abord installés avant d’entamer les démarches qui peuvent être très longues. Vous pouvez également commencer par louer un véhicule pour les premiers jours afin de vous déplacer de garage en garage ou de particulier en particulier plus rapidement. Faites une étude des prix afin de ne pas vous faire avoir, là-bas, même les professionnels peuvent être des voyous, le contrôle technique n’étant pas obligatoire. Nous vous incitons donc vivement à en demander un auprès d’un garage Canadian Tire, ça ne coûte que 30$ et peut vous sauver la mise. Préférez une boîte automatique à une boîte manuelle, plus agréable pour les longues distances, et si possible, avec un contrôleur de vitesse et à essence, moins cher que le diesel là-bas. Notre choix s’était porté sur un Dodge Caravan, très spacieux pour un voyage de ce type, pouvant facilement loger un matelas deux personnes, du matériel de camping et nos effets personnels. Côté procédures, le vendeur devra remplir un document de vente avec vous et le faire tamponner à la SAAQ (société d’immatriculation du Québec) où vous récupérerez votre plaque d’immatriculation et votre carte grise (A savoir : au Canada, on paye l’immatriculation à l’année, ainsi, vous récupérerez une partie des frais lorsque vous vendrez votre véhicule). Mais avant cela, vous devrez souscrire à une assurance auto qu’il vous faudra présenter à la SAAQ. Nous avions opté pour Desjardins, prix très avantageux, souscription par téléphone et résiliation sans frais (on vous rembourse même le trop payé).

DSC03471
Notre van à l’Assomption (Québec)

L’équipement :

Maintenant que vous avez l’auto, il vous faut l’aménager ! A condition bien sûr qu’il s’agisse d’un achat, en cas de location, faites attention à ne pas faire n’importe quoi. Il va donc vous falloir connaitre les lieux où vous procurer votre matériel et savoir de quel matériel vous avez besoin. Si vous avez fait votre petite liste avant de partir, vous savez déjà par où commencer. Le principal sera donc de vous procurer : du bois pour réaliser un sommier sur mesure, des pare-soleil de VR à installer sur les vitres (protègent contre la lumière et la chaleur), un pare-soleil classique pour le pare-brise, une bâche et des piquets (accompagnés de 2 sardines et cordes, à accrocher à l’extérieur pour vous protéger de la pluie ou du soleil), une tringle à rideaux en alu et des rideaux foncés (pour vous protéger de la lumière entre la partie conduite et celle dodo), un matelas, des draps, des oreillers (si si c’est indispensable), une glacière qui peut se brancher sur l’allume-cigare (on en trouve à 100$ chez Pilot Flying J), un adaptateur pour brancher la glacière sur secteur, une table pliante de camping et deux chaises de toile pliantes, un réchaud ou grill avec les recharges de gaz, des bacs en plastique (pour y ranger vos vêtements, produits de bain et tout ce qui suit), du linge de maison (serviettes de bain microfibre et torchons pour la vaisselle), une rallonge à multi-prises (pour se connecter en camping et y brancher la glacière), une lampe à rechargement usb ou dynamo (frontales et fixe), un petit ventilateur à connecter à l’allume cigare (ça nous a bien manqué lors de nos nuits en Floride et Utah), une prise allume cigare avec emplacements usb et prise électrique pour recharger vos appareils, une douche solaire, des gourdes, un thermos, des couverts et assiettes, une poêle et une casserole, une bouilloire, une planche à découper, des Tupperware, un bidon à eau 10L minimum (avec robinet intégré), de la lessive, du produit vaisselle, une éponge, une corde et des pinces à linge, des lingettes nettoyantes multi-usage et de la nourriture (préférer le sec ou déshydraté, le frais ne tient pas longtemps donc à consommer le jour-même). Le top serait aussi d’investir dans une deuxième batterie afin d’y connecter la glacière et le ventilateur.

Le code de la route :

Qui dit changement de pays, dit aussi nouvelles règles de signalisation sur la route. En Amérique du Nord, les feux de signalisation sont situés en face de vous dans un carrefour, on ne s’arrête donc pas au feu mais à la ligne sur le sol et on regarde le feu en face de soi, situé de l’autre côté du carrefour. Peu de rond-point, ils préfèrent la technique méconnue en France de 4 stops, soit une intersection possédant 4 panneaux stop où vous devez obligatoirement vous arrêter. Pour savoir à quel moment vous pouvez passer, vous devez regarder les autres conducteurs afin de savoir dans quel ordre tout ce petit monde est arrivé au carrefour, maintenant, c’est la règle du premier arrivé, premier servit. Si vous êtes arrivé en troisième, attendez que les deux autres conducteurs soient passés avant de vous engager à votre tour, cela peut paraitre compliqué au premier abord mais c’est au contraire bien plus simple et rapide qu’un rond-point. Ensuite, lorsque vous vous retrouvez sur des 4 ou 6 voies (surtout présentes aux USA), sachez que la prochaine sortie peut se trouver à droite ou à gauche, d’où l’importance du gps. Concernant les limitations de vitesse, vous remarquerez que beaucoup de gens roulent largement au-dessus, donc prudence, surtout dans les grandes villes, mais ne vous laissez pas emporté par cet engouement, n’oubliez pas que vous êtes étranger et l’amende peut être corsée. Dernière différence, il est autorisé de tourner à droite au feu lorsque celui-ci est rouge, à condition qu’il n’y ait pas de panneau l’interdisant (une flèche noire indiquant la droite entourée d’un cercle rouge et barrée de la même couleur).

dsc05372-2
Extraterrestrial Highway (Nevada, USA)

Traverser la frontière :

Lorsque vous traversez la frontière entre les deux pays, vous passez la douane où l’on vous demande vos documents (passeport et visa), ainsi que de déclarer la nourriture que vous avez en votre possession et votre matériel de camping. Rassurez-vous, cela peut paraitre intimidant, mais si vous n’avez rien à vous reprocher, tout se passera bien.

Astuces :

Il y a quelques petites astuces que nous avons développées dès le début ou découvertes pendant ce voyage et que nous souhaitons partager avec vous. Tout d’abord, pensez à demander une carte de fidélité dans la première station-service Pilot Flying J que vous croiserez. Très présente sur tout le territoire des USA (un peu moins au Canada, remplacé par Petro Canada), ils ont les prix les plus bas du marché pour l’essence et lors d’un road trip, cumuler les points lorsque l’on fait le plein afin d’obtenir des douches gratuites (car oui ils possèdent également des douches pour les voyageurs) c’est plutôt pas mal et surtout, ça fait faire des économies. Pareillement pour les hôtels du groupe Wyndham, participez à leur programme de fidélité, c’est gratuit et ça peut vous permettre d’avoir des nuits d’hôtel à 30$ dans les Super 8 ! Autre petit plus, si comme nous vous n’êtes pas dingues de la foule ou que votre premier bain dans une grande ville comme New York vous terrorise, visitez les villes le dimanche. Ce jour-là, les rues sont quasiment vides et ce, partout dans le pays. Pour bien faire, pensez à tenir un cahier des comptes afin de voir où vous en êtes dans vos dépenses et éviter les mauvaises surprises. Gardez les tickets de caisse du jour et le soir venu, notez toutes les dépenses au jour le jour afin de savoir où vous en êtes dans le budget, attention aux conversions de devises entre euro et dollar ca/us). Prévoyez aussi de faire une lessive dès que l’occasion se présente, vous ne savez pas quand arrivera la prochaine. Idem pour l’essence, faites le plein dès que vous le pouvez, ou tout du moins, quand vous êtes à la moitié, il n’est pas rare de parcourir des centaines de kilomètres sans croiser une seule station-service. Ayez toujours du cash sur vous, y compris des pièces, celui-ci est toujours utilisé pour les péages et les parkings, voir dans les parcs nationaux ou parcs d’états. Achetez un téléphone ou une puce si vous achetez votre voiture au Canada, vous en aurez besoin pour appeler les vendeurs particuliers, mais aussi pour que les éventuels acheteurs à votre retour puissent vous appeler (attention, si vous conservez votre téléphone français et souhaitez y mettre une puce, celui-ci doit obligatoirement être débloqué et si possible, être tri-bande, sinon, vous devrez utiliser une puce de chez Rogers). Enfin, vous pouvez comme nous tenir un carnet de voyage afin de noter toutes ces petites choses de la journée qui vous feront à nouveau sourire des mois plus tard.

Maintenant que vous savez tout, vous pouvez faire le plus important : profiter de votre voyage à 100%.

dsc06597
Jasper National Park (Alberta, Canada)

Avant de rentrer :

Le voyage arrive à sa fin et il va vous falloir préparer ce retour. Si vous avez acheté votre véhicule, il va vous falloir le vendre, tout comme le matériel qui l’accompagne. Pour ce, nous vous conseillons de créer une annonce avant même de commencer le road trip sur kijiji et lespacs  en indiquant la date de disponibilité en lien avec votre retour, même approximative (et le kilométrage qui sera atteint à ce moment-là). Faites de même pour votre matériel, et pensez à bien connaitre les prix du marché car si vous souhaitez vendre vite, vous allez devoir un peu brader. Pour le matériel (y compris le matelas), vous pouvez aussi donner dans des associations qui sont nombreuses sur Montréal.

Ensuite, autre point qui n’est pas des moindres, pensez à trouver un logement pour les derniers jours, ceux où vous allez devoir revendre le véhicule et le matériel, cela peut prendre pas mal de temps (2 semaines pour nous).

Enfin, lorsque le véhicule sera vendu, si vous n’aviez pas de billet d’avion open (date au choix), vous pouvez à présent réserver votre billet pour rentrer.

DSC06720.JPG
Transcanadienne (Saskatchewan, Canada)

De retour en France :

Si comme nous vous avez fait le choix de vous séparer de votre logement, nous vous souhaitons bon courage pour en trouver un nouveau. Cela nous a pris 3 mois, à contacter toutes les agences immobilières de la ville et les particuliers sur le bon coin afin de trouver le nôtre. Résultat : 1 agence sur 3 seulement propose des logements sans assurances garantie de loyer impayé, et peu de particuliers n’en possèdent pas eux-mêmes. Celles-ci n’acceptent pas les dossiers sans cdi, ou bien alors, à condition que l’on soit étudiant et sous couverture d’un garant. Ne perdez pas courage ni patience, c’est un travail long et fastidieux mais tout vient à point à qui sait attendre.


Ces informations vous ont-elles semblé utiles? Avez-vous d’autres astuces à partager avec nous pour les prochains voyageurs?

12 commentaires sur « Guide: Préparer son Road Trip en Amérique du Nord »

    1. Merci beaucoup! Nous y avons mis tout ce qui nous semblait important et qui nous avait été utile pendant ce voyage 🙂 La semaine prochaine, ce sera l’itinéraire complet avec la liste de tous les lieux où nous nous sommes rendus, les adresses, les cartes et le budget 😉

      J'aime

    1. Merci beaucoup! On a essayé d’y noter tout ce qui nous a été utile pour le notre, le mois prochain, on publiera notre itinéraire au jour le jour (route, visites, hébergement, restauration, budget) . Peut-être y trouveras-tu d’autres conseils utiles… 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s