Article collaboratif: Coups de cœur Street Art en Europe

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous intéresser street art lorsque nous voyageons. Se promener dans les quartiers des villes et découvrir ces fresques murales au détour d’une rue nous donne une toute autre vision du lieu. Voici donc une belle sélection de musées urbains à ciel ouvert par 14 blogueurs voyages, dont nous.


Le Gabut (La Rochelle, France) par Charlotte & M. de Traces de Voyages:

Le quartier du Gabut à La Rochelle est connu depuis longtemps pour son street art. Ancien chantier naval reconverti, on y trouve d’un côté une architecture en bois colorée rappelant les pays Scandinaves, et de l’autre, une zone libre d’expression pour les artistes de rue. Depuis 2017, une guinguette éphémère (« Belle du Gabut », ouverte de mai à octobre) se tient au cœur de la zone, offrant un lieu de partage et de convivialité où artistes en tous genres peuvent s’exprimer.

Notre article: Comme un Local: La Rochelle, notre ville de cœur


Lyon (France) par Tiphaine de Mes Petits Carnets:

Ma chère ville de Lyon est connue pour beaucoup de choses : sa gastronomie, le lieu de naissance du cinéma ou bien ses traboules. Si vous êtes déjà venu, vous devez désormais savoir qu’elle est aussi connue pour ses murs peints, aussi appelés fresque ou trompe l’œil selon les endroits, et que vous trouverez disséminés dans toute la ville. Les plus connus de ces murs sont sûrement la fresque des Lyonnais (à l’angle du 49 quai St-Vincent et du 2 rue de la Martinière) et le Mur des Canuts (Boulevard des Canuts à la Croix-Rousse). Le premier est une fresque représentant 30 lyonnais (historiques ou contemporains) et couvrant ainsi 2000 ans d’histoire de Lyon. Le second est un trompe l’œil figurant un quartier typique de la Croix-Rousse, d’où ce nom de Canuts, les habitants historiques du quartier. Si vous venez à Lyon, n’hésitez pas à suivre un parcours sur le thème des Murs Peints Lyonnais, vous y dénicherez également beaucoup d’œuvres plus petites de street-art en plus de ces magnifiques fresques !

Ses articles sur Lyon: ici


Lagunillas à Malaga (Espagne) par Krystel de Une Part du Monde:

Je n’attendais rien de particulier de Malaga, étape de mon road trip andalou. Pourtant, j’ai beaucoup aimé la ville, notamment pour son street art ! Je me suis perdue dans la ville et, de fresques en fresques, j’ai découvert le musée à ciel ouvert qu’est le quartier Lagunillas. Une vraie surprise et une super balade à travers les oeuvres colorées. J’ai plus tard appris qu’elles étaient dues à l’initiative d’un peintre de Malaga, Miguel Chamorro, et de son association, Fantasía en Lagunillas. En effet, son but est d’utiliser l’art comme moyen pour aider les enfants et reconstruire le quartier. Une belle initiative !

Son article: Malaga en 2 jours: coups de cœur et conseils pour découvrir cette ville


Poblenou (Barcelone, Espagne) par Paul de Petits Voyageurs:

Poblenou est un ancien bastion textile de Barcelone qui lui valut le surnom de Manchester catalan. C’est un quartier en profonde mutation où se côtoient architectures contemporaines et friches industrielles du début du XXème siècle. C’est également un paradis pour le graffiti et le street art qui s’invitent sur les murs du quartier. Deux blocs au nord du parc del Poblenou, les carrer Pere IV et Selva de Mar sont de véritables musées à ciel ouvert. Mais il va falloir faire vite, la réhabilitation du quartier est en marche et pourrait bien avoir raison de l’art de rue…

Son article: Barcelone en diagonale: architecture à Poblenou


Lagos (Portugal) par Virginie de A Taste Of My Life:

J’avoue que je ne m’attendais pas, en passant mes vacances en Algarve dans le sud du Portugal, à tomber sur tant de fresques de street art dans la ville de Lagos. C’est un véritable parcours qui comprend les œuvres de quelques artistes très connus comme C215 ou Roa, mais aussi des portugais qui le sont un peu moins. C’est grâce à l’association LAC (Laboratorio de Actividades Criativas) que plusieurs rues se parent de magnifiques dessins, et pas seulement à Lagos d’ailleurs. Ce projet incite les artistes européens à venir ici s’exprimer, pour notre plus grand plaisir.


LX Factory (Lisbonne, Portugal) par Solène de My Little Road:

Le site de LX factory à Lisbonne est l’endroit parfait pour dénicher les dernières tendances tout en admirant de nombreuses œuvres de street art. Ces anciennes usines textiles du 19ème siècle ont été en partie réhabilitées pour accueillir des galeries d’artistes, des magasins de design, un centre culturel ainsi que des cafés/restaurants. Le dimanche matin l’ambiance est particulièrement sympa grâce à un marché de plein air où les étals mêlent produits frais et objets anciens à chiner. De nombreux artistes renommés comme le brésilien Derlon ont réalisés d’immenses fresques de street art sur les bâtiments industriels.  Enfin ne manquez pas de faire un tour à la librairie Ler Devagar et son célèbre mur de livres sous 14 mètres de plafond qui doit contenir des milliers d’ouvrages !


Porto (Portugal) par Perrine & Cédric de Je Fais Mes Valises:

La première chose qui saute aux yeux lorsque l’on arrive sur Porto est cette vision d’une ville vieillissante avec ses façades délabrées contrastant avec son dynamisme et la jeunesse qui porte cette ville. Le Street Art à Porto est un vecteur de ce dynamisme. Jusqu’en 2013, plus qu’un art, le Street Art était un combat. Ce n’est qu’à l’arrivée du dernier Maire de la ville, Rui Moreira, qu’une politique de réglementation fut mise en place et permet ainsi de croiser toutes sortes d’œuvres dans la ville. Les plus connues sont celles de Hazul et de Costah.

Leur article: Portugal -Street Art à Porto


Orgosolo (Sardaigne, Italie) par Sarah de Vents & Voyages:

Orgosolo. Ce nom ne te parle probablement pas mais celui-ci cache un bien beau trésor au cœur de ses ruelles. En effet, ce charmant petit village situé dans la province de Nuoro au nord de la Sardaigne est réputé pour ses 400 peintures et fresques murales, principalement axées autour de revendications politiques dont la première a été réalisée en 1968. Un incontournable à voir en Sardaigne !

Son article: Road Trip en Sardaigne #4: Le parc naturel du Gennargentu et ses trésors


RAW-Gelände (Berlin, Allemagne) par Myriam de Nuage Nomade:

Situé au cœur de Friedrichshain, dans l’ancien Berlin-Est et coincée entre les rails de la station Warchauer Straße et la Revaler Straße, se trouve la RAW-Gelände. Véritable temple du street-art sur une surface équivalente à 14 terrains de football, cette immense friche industrielle vous propose de découvrir pleins d’œuvres du street-art. Gérée par une association, l’idée est de permettre d’ouvrir à tous des espaces de création, des ateliers ainsi que des événements culturels. On y trouve même un cinéma en plein air et surtout des galeries d’art. Toutes les formes d’art et d’expression sont ici représentées, c’est d’ailleurs ce qui donne tout son intérêt à ce lieu …


Neudstadt (Dresde, Allemagne) par Céline de Je Papote:

La ville de Dresde (Dresden en allemand) possède 2 visages avec 2 quartiers totalement différents. C’est dans celui de la Neudstadt sur la rive de l’Elbe opposée à la Altstadt que l’on peut découvrir de jolies fresques murales. Le quartier en regorge et c’est un plaisir de les découvrir une à une au fil des rues et des ruelles. Il y a également quelques œuvres artistiques à découvrir assez originales comme le mur musical à ne surtout pas rater. Si vous êtes amateur de street art, Dresde vous plaira à coup sûr. C’est une jolie ville intéressante d’un point de vue photo, on s’y fait vraiment plaisir !

Son article: Mon Top 10 Street Art à Dresde


Canal du Danube (Vienne, Autriche) par Isandre de La Plume d’Isandre:

Le bord du Canal du Danube à Vienne est un endroit où l’on peut faire du jogging, se promener, faire du vélo, des exercices de gym sur les barres prévues à cet effet, et où le Street Art semble être également très bien accueilli. Les œuvres changent régulièrement, et les Comics y ont une influence non négligeable. La promenade que je vous propose se situe entre Rossauer Lande et Friedensbrücke, mais le Street Art est visible sur une bien plus grande longueur du Canal du Danube, sur les murs qui le longent, sur certains de ses ponts ou dessous.

Son article: Vienne: promenade le long de Donaukanal, un soir de foot


Shoreditch (Londres, Angleterre) par Evangeline de Le Corner d’Evangeline:

Le quartier de Soreditch à Londres est un véritable terrain de jeu pour les street artists du monde entier, des plus côtés sur le marché de l’art aux plus « confidentiels ». Ses murs, ses trottoirs et même ses poteaux par endroits sont ornés d’innombrables œuvres souvent très colorées qui égayent le quartier et donnent une saveur particulière à la moindre balade. De jolies surprises vous attendent à chaque coin de rue ou presque ! Pour ne pas manquer les œuvres emblématiques et en apprendre plus sur les techniques employées par les artistes, nous avions opté pour une visite avec le collectif London Alternative. Le plus ? C’est vous qui choisissez le montant à donner à votre guide à l’issue de la visite.

Son article: Séjour à Londres: pause street art dans l’East End


Bristol (Angleterre) par Jennifer de Moi Mes Souliers:

Devenue Mecque du street art par sa relation étroite avec le célèbre Banksy, Bristol peut se targuer d’être une ville cosmopolite et colorée. On trouve des œuvres à tous les coins de rue, des ruelles entières recouvertes de graffs et de tags, des grands murs commandés par la ville elle-même pour raviver des quartiers industriels et des projets d’art dans la rue qui tournent autour du sujet. Un festival important y a lieu tous les ans pour mettre en vedette les artistes de street art, les former et les encourager. Bristol est une ville qui m’a séduite au premier regard, puis conquise au fil de ses installations d’art de rue !


Vardø (Norvège) par Grégory de I-Voyages:

Vardø, port de pêche le plus oriental de Norvège situé en Laponie, est une destination pour ornithologues et pêcheurs. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’y ai aussi vu des dizaines et des dizaines de maisons peintes. C’est l’artiste Pøbel qui est à l’origine du projet de street-art à Vardø. Il a créé le Komafest en 2012, un festival d’art urbain pour créer un électro choc et sortir Vardø de sa léthargie sociale et économique. Il est peut-être en passe de réussir car certaines œuvres ont disparu suite au rachat des bâtiments par des promoteurs immobiliers.

Son article: Street Art à Vardø aux confins de la Laponie norvégienne


Et vous, quels sont vos quartiers et villes coup de cœur Street Art en Europe?


Cet article vous a plu? Ne manquez pas les autres articles de la série. Rdv le 3 décembre pour l’Amérique & les Caraïbes, le 10 décembre pour l’Asie & l’Océanie et le 17 décembre pour l’Afrique & le Moyen-Orient! Vous êtes blogueurs voyage? Contactez-nous si vous souhaitez participer à nos prochains articles!

11 commentaires sur « Article collaboratif: Coups de cœur Street Art en Europe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s