Archéologie en Tunisie

La Tunisie n’est peut-être pas la première destination à laquelle vous pensez lorsque l’on vous dit archéologie, pourtant, j’ai eu la chance d’y visiter 3 lieux qui recèlent des trésors que je vous présentent aujourd’hui.

Le Musée National du Bardo à Tunis:

Situé dans les palais de l’ancienne cité militaire fortifiée, le Musée National du Bardo a vu le jour en 1885. sous le nom de Musée Alaoui. Au tout début, il n’occupait qu’un seul des 4 palais et progressivement, il s’étendit à l’ensemble de la cité. Mais en 1956, après l’indépendance, la partie la plus ancienne est léguée au siège de l’Assemblée Nationale constituante. C’est à ce moment-là que le musée devint le Musée National du Bardo.

Ses collections sont impressionnantes, elles retracent une grande partie de l’histoire du pays et c’est ici que se trouve la plus grande collection de mosaïques au monde! On y trouve également des bijoux puniques ainsi qu’une galerie de sarcophages romains et de baptistaires chrétiens. Mais aussi des pièces uniques, comme la cargaison d’un navire romain naufragé au large du cap Africa, face à la ville de Mahdia, avec des chefs- d’œuvre de l’art grec, hellénistique (pièces de bronze, sculptures en marbre et mobilier), produit des fouilles sous-marines effectuées dans la première moitié du 20ème siècle avec la participation du commandant Cousteau.

Bardo1Bardo2

Le site Archéologique de Carthage:

Inscrit à l’UNESCO en 1979, le Site Archéologique de Carthage est situé proche de Tunis dans la ville du même nom. Dispersés un peu partout, les vestiges de cette cité antique nous donnent une idée de la grandeur et l’organisation de l’époque. Juste à côté de la Cathédrale Saint-louis, il ne reste aujourd’hui que quelques fondations et fragments de colonnes du quartier punique le plus important de l’ancienne cité: Byrsa. Vous y trouvez également le Musée National de Carthage. D’autres sites ont été mieux préservés comme la Villa de la Volière ou les Thermes d’Antonin, voir restaurés comme ce fut le cas pour le Théâtre Romain qui aujourd’hui accueille le Festival de Cartage. Pour une vue d’ensemble sur les différents lieux que vous pouvez voir, n’hésitez pas à consulter cette carte de Wikipédia.

Tunisie Avril 2008 082.jpg
Musée National de Carthage

Le site Archéologique de Dougga:

De loin mon préféré pour sa beauté, le Site Archéologique de Dougga (ou Thugga) a été inscrit à l’UNESCO en 1997. En pleine campagne, à 115km de Tunis dans le Nord du pays et vieille de 3000 ans, elle a su conserver dans son intégralité les vestiges d’une cité antique avec toutes ses composantes. Cité africaine ayant vécu sous les rois numides pendant les premiers siècles de l’Empire romain, elle offre le meilleur exemple connu d’une fondation autochtone et de son évolution à l’époque romaine. Le site est immense et de nombreux bâtiments sont reconnaissables tels le Capitole (en couverture de cet article), le mausolée libyco-punique, le théâtre ainsi que les temples de Saturne et de Junon Caelestis. S’il y a bien un lieu que je vous conseille d’aller voir si vous aimez l’archéologie, c’est celui-ci!

Tunisie Février 2007 101Tunisie Février 2007 137Tunisie Février 2007 145


Connaissez-vous ces lieux? Les avez-vous déjà visités?

Escapades: Salem, la ville des Sorcières

La ville de Salem dans le Massachusetts est mondialement connue pour son passé lié à la sorcellerie, mais bien au-delà de cet aspect historique, le lieu nous a enchantés de par sa beauté. D’un côté, le centre historique est composé de beaux bâtiments de briques rouges, rues pavées piétonnes et espaces de verdure, de l’autre, le port et sa marina avec une architecture toute en bois. Laissez-nous vous présenter ce lieu plein de charmes…

DSC03921 (2).JPG
Bewitched Sculpture (Lappin Park)

Fondée en 1626 par une société de pêcheurs, son nom est dans la bible, le premier nom de Jérusalem qui signifie « paix » en arabe et en hébreu. Les puritains voyaient en cet état le nouvel Israël, un lieu plein de ressources, et pensaient que la ville deviendrait la capitale du pays. Au cours de la guerre d’Indépendance, le port de la ville devint un nid de Corsaires, puis, un des plus actifs du pays, exportant principalement vers la Chine. C’est durant cette période de prospérité que la ville acquit la plupart de ses édifices historiques. Aujourd’hui encore, elle possède la principale concentration d’édifices privés des USA d’avant 1900. Mais, tout au long du 21ème siècle, son activité portuaire fut évincée par Boston et New York et en 1914, un grand incendie coupa la ville en deux, emportant plus de 400 maisons. Par chance, le cœur historique fut épargné, permettant ainsi de garder son statut de ville touristique.

DSC03949.JPG
Brookhouse Home & US Custom House
DSC03932 (2).JPG
Old Town Hall

Mais alors où est la sorcellerie dans tout ça? Tout commença en hiver 1691 dans la ville d’à côté (Salem Village, aujourd’hui nommée Danvers) où quelques jeunes filles, entre autres Abigail Williams, Ann Putnam et Betty Paris, accusèrent certains habitants de les avoir envoûtées et d’être des sorciers ou magiciens alliés à Satan. A cette époque, la communauté étant dépourvue de gouvernement légitime, ils condamnèrent les personnes à avouer les faits ou à être pendus. En moins de deux mois, 18 autres communauté furent également concernées. Les accusations tombaient et sans gouvernement définit, 80 personnes se retrouvèrent emprisonnées en attente de jugement. Durant cette période, certains d’entre eux moururent en prison. Ce n’est qu’en mai 1692 que les procès commencèrent dans la ville de Salem et les résultats furent dramatiques: une seule personne fut relâchée après que ses accusatrices se rétractèrent à son sujet, tous les autres furent condamnés à mort pour sorcellerie. Ce n’est qu’en plaidant coupables et en dénonçant d’autres suspects que certains évitèrent la peine capitale. Deux femmes quant à elles obtinrent un sursis car enceintes, mais une fois leur enfant venu au monde, elles furent pendues. Au mois d’octobre, les procès cessèrent et les suspects furent progressivement remis en liberté jusqu’au printemps sous l’ordre du Gouverneur du Massachusetts, Sir William Phips. Mais c’est le clergé de Boston qui lança un appel, disant qu’il valait mieux relâcher des personnes suspectées plutôt que de condamner des innocents.

DSC03943.JPG
Maison face au Witch Trials Memorial
DSC03940
The Old Burying Point

Mais alors qu’est-ce qui a conduit ces personnes à penser qu’elles avaient été envoûtées? Plusieurs théories ont été avancées. La première consiste à penser que sans gouvernement, les puritains qui géraient la colonie traversèrent une période d’hallucinations massive et une sorte d’hystérie religieuse. D’autres parlent de maltraitance sur enfants, de pratiques de divination tournant mal, d’ergotisme (un mal du moyen-âge provoqué par un champignon poussant dans le seigle qui donne les mêmes effets que le LSD), l’écrasement social des femmes ou encore d’un complot de la famille Putnam voulant détruire ses rivaux la famille Porter. Enfin, il en est d’autres qui avancent le fait que les attaques amérindiennes incessantes ont créé un climat de peurs et d’angoisses.

DSC03924
The Witch House
Insta1
The Witch House

Aujourd’hui, ce passage de l’histoire reste gravé dans les mémoires comme une des périodes les plus sombres. A Salem, de nombreux lieux en lien avec ces événements peuvent se visiter:

  • The Witch House: Il s’agit de la maison ayant appartenu à Jonathan Corwin, le juge qui a mené les procès. A l’intérieur, de nombreux documents d’époques et une décoration typique du 17ème siècle vous plongent dans cette période troublée (en couverture de cet article).
  • Salem Witch Museum: Quoi de mieux que le musée de la sorcellerie pour en apprendre davantage sur ces événements?
  • Witch Trials Memorial: Un espace vert de commémoration pour les 20 victimes des procès dont les noms sont gravés sur chaque banc l’entourant.
  • Le Old Burying Point Cemetery (sur Charter Street): Un des plus vieux cimetières du Massachusetts.
  • Broad Street Cemetery & Howard Street Cemetery: Deux autres cimetières anciens.
  • Proctor’s Ledge: C’est ici qu’auraient eu lieu les exécutions des condamnés à mort lors des procès de sorcellerie.

D’autres lieux d’intérêt vous en feront apprendre davantage sur l’histoire de la ville:

  • The House of the Seven Gables: Il s’agit de la maison d’un capitaine dont la famille était l’une des plus puissantes de la marine des colonies de Nouvelle Angleterre.
  • Pioneer Village: Une belle reconstitution de village puritain vous permettant d’an apprendre davantage sur leurs conditions de vie à l’époque des colonies.
  • Old Town Hall: Difficile de se rendre dans une ville sans en voir sa mairie, celle de Salem est d’ailleurs très jolie et située en plein cœur du quartier historique.

Et pour ne rien manquer, vous pouvez aussi suivre le chemin de briques rouges, le Salem Heritage Trail, qui vous conduira face aux lieux emblématiques de la ville.

DSC03948 (2).JPG
Salem Maritime National Historic Site
DSC03947.JPG
Salem Maritime National Historic Site

Nos adresses:

  • Melt: Glaces artisanales et milk-shakes.
  • Cape Ann Camp Site: Camping à 30 minutes de Salem dans un bel écrin de verdure.
  • Winter Island Park: Camping sur la côte de Salem possédant une plage (non testé faute de place mais nous nous y sommes rendus et avons vu les infrastructures)

Escapades: Québec City

La ville de Québec n’en finit pas de fasciner les visiteurs, étant la plus ancienne ville de la province du même nom, son architecture faite de pierres apparentes et rues pavées vous rappelleront les centre-villes Européens. Mais où aller pour ne rien manquer? Quelle rue emprunter et quelle porte pousser? Nous vous avons préparé 2 itinéraires à pied pour ne rien manquer dans le Vieux-Québec!

DSC03567.JPG
Le Château Frontenac & La Terrasse Dufferin

Itinéraire 1 :

  • A) Départ de la Gare du Palais (en couverture de cet article, pensez à rentrer à l’intérieur du bâtiment ). Prendre la rue Saint-Paul pour rejoindre le Marché du Vieux Port.
  • B) Suivre le Quai Saint-André, puis, remonter la Rue Saint-Pierre jusqu’à la Place Royale.
  • C) Rentrer dans l’Eglise Notre-Dame des Victoires. Continuer sur la Rue Notre Dame pour atteindre la Maison Historique Chevalier.
  • D) Prendre l’Escalier du Cul-de-sac et remonter la Rue du Petit Champlain. Monter l’Escalier Casse-Cou, puis, prendre à gauche sur Côte de la Montagne jusqu’au Monument de Monseigneur François de Laval.
  • E) Prendre la Rue de Buade pour rejoindre la Basilique-Cathédrale Notre-Dame de Québec. Rentrer par la porte Sainte sur le côté du bâtiment, Place de l’Hôtel de Ville.
  • F) Revenir sur vos pas et tourner à droite Rue du Trésor.
  • G) Traverser la Place d’Armes et rentrer dans l’enceinte du Château Frontenac. N’hésitez pas à passer également par la Terasse Dufferin.
  • H) Ressortir par le Parc des Gouverneurs et continuer tout droite Rue des Carrières. Tourner à droite sur l’Avenue Saint-Denis pour rejoindre le chemin longeant la Citadelle jusqu’à son centre.
  • I) Sortir de la Citadelle et prendre à gauche Avenue Georges VI pour atteindre les Plaines d’Abraham.

Itinéraire 2:

  • A) Départ à partir du Capitole Place d’Youville (pensez à rentrer dans le bâtiment). Prendre la Rue Saint Jean en direction opposée du Vieux Québec.
  • B) Faire une halte à la bibliothèque Claire-Martin avant de poursuivre votre route sur la même rue et dans la même direction.
  • C) Arrêtez-vous au Presbytère Saint Jean-Baptiste, puis, prendre la Rue Scott. Tourner à droite sur le Boulevard René-Levesque Est, puis, à gauche sur l’Avenue Cartier.
  • D) Arrêtez-vous à la Maison Henry Stuart. Continuer à gauche sur Grande Allée en direction du Vieux Québec.
  • E) Arrêtez-vous à la Quebec Baptist Church, puis, continuez votre route jusqu’à l’Eglise Saint-Cœur-de-Marie.

Les points forts de ces itinéraires:

Itinéraire 1:

  • La Gare du Palais (A): Magnifique gare en brique, il faut rentrer à l’intérieur pour en apprécier toute la beauté.
  • Le Marché du Vieux-Port (B): Si vous cherchez de bons produits québécois, c’est l’adresse où il faut venir.
  • La Vieille ville : C’est la partie la plus ancienne et la plus jolie (selon nous) du Vieux Québec. C’est ici que vous trouverez les jolies rues piétonnes pavées, les petites échoppes et habitations en pierres apparentes.
  • La Place Royale (C): Considérée comme le plus ancien établissement français en Amérique du Nord, vous y trouverez l’église Notre-Dame des Victoires, la plus vieille église en pierre d’Amérique du Nord.
  • La Maison Historique Chevalier (D): Ensemble de 3 maisons classées Monument Historique accessibles au public et faisant partie du complexe des Musées de la Civilisation à Québec.
  • Le Monument de Monseigneur François de Laval (E): Un monument représentant le premier évêque du Québec et fondateur du séminaire de la ville.
  • La Basilique Notre-Dame de Québec (F): Face à l’Hôtel de ville, c’est l’église primatial du Canada et le siège de l’archidiocèse de Québec. Plus vieille paroisse d’Amérique du Nord et classée Monument Historique, elle est également la quatrième église la plus vaste du Québec.
  • La Rue du Trésor (G): Une rue emblématique de la ville où s’exposent les artistes (peintres, dessinateurs, photographes…).
  • Le Château Frontenac (H): Construit en 1892 par la compagnie des chemins de fer pour favoriser les voyages en train, il se situe sur l’emplacement où se trouvait le Château Haldimand, siège du gouvernement colonial de la Province du Québec jusqu’en 1820.
  • La Terrasse Dufferin : Une longue promenade en bois qui protège le site archéologique du Château Saint-Louis, première forteresse de la ville où vivait Samuel de Champlain, fondateur de la ville de Québec.
  • La Citadelle de Québec (I): De style Vauban (en étoile) et commandée par Louis de Buade en 1690, c’est la seule ville d’Amérique du Nord avec Campeche au Mexique a avoir conservé ses fortifications, dont l’enceinte.
  • Les Plaines d’Abraham (J): Le 13 septembre 1759, durant la guerre de sept ans à Québec, il s’y déroula une bataille de… 30 minutes ! Celle-ci opposait les Français défendant la ville aux Anglais l’assiégeant et marque le début de la conquête britannique ainsi que la fin du régime français au Canada.
DSC03570.JPG
La Citadelle de Québec

Itinéraire 2:

  • Le Capitole (A): Théâtre classé Monument Historique et désigné Lieu Historique National du Canada.
  • La Bibliothèque Claire Martin (B): Située dans l’ancienne église anglicane St. Matthew, à coté d’un parc qui était autrefois le cimetière associé à l’église, le bâtiment est ici aussi classé Monument Historique.
  • LePresbytère Saint Jean-Baptiste (C): Classée Monument Historique, elle possède un orgue classé Bien Culturel. Faute de fonds, elle a définitivement fermé en 2015 et est en cours de reconversion en un Carrefour de Généalogie de l’Amérique Francophone.
  • L’Avenue Cartier (D): C’est la rue chic et populaire si vous souhaitez prendre un verre en terrasse, dîner dans un bon restaurant ou sortir faire la fête en boîte de nuit.
  • La Maison Henry Stuart (E): Une résidence Bourgeoise faite d’un jardin à l’anglaise et d’un cottage classé Immeuble Patrimonial et Lieu Historique National du Canada.
  • Québec Baptist Church (F): Première église baptiste de Québec.
  • L’Eglise Saint Cœur de Marie (G): D’architecture néo-byzantine, son architecte s’est inspiré des plans de l’église Sainte-Jeanne d’Arc de Rennes en France. Fermée au culte en 1997, elle appartient à présent à un promoteur immobilier dont le projet de réhabilitation ou de démolition du lieu a déjà changé plusieurs fois.
DSC03625
La Place Royale & l’Eglise Notre-Dame des Victoires

Bonnes adresses:

Si vous cherchez où manger, boire et faire la fête, voici quelques lieux qui pourraient vous plaire:

  • La Boîte de Nuit Dagobert: Boîte de nuit à plusieurs étages accueillant des dj et artistes internationaux, sa particularité vient de son architecture extérieure faisant penser à un château.
  • Le Restaurant Louis-Hébert: Restaurant gastronomique français à partir de produits frais du marché, possédant sa propre cave à vin, de nombreux salons, une verrière, mais aussi une auberge.
  • Le Pub Irlandais Chez Murphy’s: L’endroit idéal pour une bière avec un petit en-cas en écoutant de la musique live.
  • Le Restaurant Les Frères de la Côte: Pour un bon repas dans un bistro au style provençal et décontracté au menu varié.
DSC03604.JPG
La Gare du Palais

Aux alentours:

N’oubliez pas qu’il y a aussi beaucoup de choses à faire et à voir autour de la ville de Québec ou en dehors de son centre-ville. Voici donc une petite liste de lieux d’intérêts pour tous les goûts:

  • La Brûlerie Sainte-Foy: A 8km du centre-ville, c’est le leu idéal pour un bon café.
  • Le Parc de la Chute Montmorency: A 10km du centre-ville, c’est la plus haute chute du Québec avec 83m, elle dépasse aussi celles du Niagara de 10m!
  • L’Hôtel-Musée des Premières Nations: A 15km du centre-ville, vous y trouverez un très bel hôtel où éventuellement séjourner, ainsi qu’un musée.
  • Le Site Traditionnel Huron-Wendake: A 17km du centre-ville, en plein dans la réserve, c’est une reconstitution de village traditionnel Huron et Wendake où des visites guidées vous expliquent la façon dont ils vivaient avant la colonisation.
  • La Basilique Sainte-Anne de Beaupré: A 30km du centre-ville, cette basilique de style roman est l’un des 5 sanctuaires nationaux du Canada.

Retrouvez tous les lieux cités dans l’article sur cette carte interactive: