Article collaboratif: Coups de cœur Street Art en Asie & Océanie

Nous continuons nos découvertes avec la série d’articles collaboratifs Coups de Cœur Street Art et c’est en Asie & Océanie que 8 blogueurs voyage vous emmènent aujourd’hui!


Melbourne (Australie) par Marion de Hémisphères en Mouvements:

Février 2014, j’arrive à Melbourne et j’y resterais plus de 2 mois. Cette ville deviendra ma mégapole favorite, encore jamais égalée à ce jour. Avec une amie nous avons pris en chasse les arts de la rue. Nous avons découvert avec plaisir et excitation chaque quartier, en ayant pour but de débusquer ses graffitis immenses, souvent cachés dans des petites rues inconnues. De Hosier Lane – plutôt central et très touristique – au quartier jeune et bohème de Fitzroy, Melbourne nous charme de ses fresques aux couleurs incroyables. Ne pas hésiter à sortir des grands axes et à se perdre dans les ruelles !

Son article: #Melbourne nous voilà!


Townsville (Australie) par Elodie & Thomas de Planete3w:

C’est par le plus grand des hasards que nous tombons sur une œuvre gigantesque de Street-Art à Townsville. En creusant un peu, nous découvrons le Street Art city Walking Trail. Un parcours avec une quinzaine d’œuvres, réparties dans le centre-ville, à découvrir à pied. C’est parti pour une jolie balade de 30 min environ, pour découvrir plus d’une dizaine d’œuvres. Certaines sur des murs entiers, d’autres plus discrètes. Il y en a pour tous les goûts ! Cerise sur le gâteau, plusieurs œuvres de l’artiste Belge Roa (le chouchou d’Elodie). Retrouver son chouchou au bout du monde, c’est quand même une sacré coïncidence !

Leur article: 1 journée sur l’Île de Magnetic Island au large de Townsville


Katoomba (Australie) par Marie de Ballerinas & Sneakers:

La ville de Katoomba n’est pas vraiment connue pour son street art mais plutôt car c’est la porte d’entrée pour visiter le parc national des Blues Montains (proche de Sydney) en Australie. Pourtant, par son nombre de fresques murales et sa diversité, Katoomba attire pas mal de monde pour son street art aussi. Pour la petite histoire, ce lieu a été créé en 2013 par un collectif d’artistes issus d’associations différentes, c’est pour ça que les styles sont très éclectiques. Ceux que je préfère : la fresque en noir et blanc de tentacules d’un animal ressemblant à un serpent sur plusieurs murs et la femme aux cheveux bleus que je trouve très surréalistes.

Son article: [Australie] De Sydney aux Whitsundays


Dunedin (Nouvelle-Zélande) par Ambre & Nicolas de Travelando:

Sans conteste l’une des plus belles villes de Nouvelle-Zélande, Dunedin est connue pour son originalité architecturale. Mais la deuxième plus grande ville de l’île du Sud est également riche en street art. Nous avons parcouru le Dunedin Street Art trail, une balade d’une heure et demi à la découverte de 28 œuvres urbaines réalisées par des artistes du monde entier. Munis de notre carte nous avons déambulé joyeusement dans le centre-ville, émerveillés à chaque fois que nous dénichions un nouveau graffiti. Une promenade ludique à travers ce véritable musée en plein air qui fait la fierté des habitants.

Leur carte street art: ici


Wellington (Nouvelle-Zélande) par Sandrine de Rêver d’Ailleurs:

La ville de Wellington est la capitale de Nouvelle Zélande et aussi une ville très artistique. Les artistes urbains s’approprient les murs de la ville en y laissant leurs empreintes colorées. On remarque surtout les œuvres de bMd par leur gigantisme et un style bien propre. D’autres artistes comme BENT, Toby Morris, Drypnz, Sean Duffell, Phlegm, Charles & Janine Williams sont également très actifs. La scène artistique est aussi bien représentée par les femmes alors big up au travail de ces artistes qui rendent la ville vraiment sympa à parcourir ! J’ai assisté à des créations “work in progress” lors de mon séjour puisque les artistes oeuvrent surtout de jour et peuvent être commissionnés par des bars, restau, … et même par la Police locale, oui oui ! La Police kiwi a mis en place une campagne de recrutement qui a utilisé des pochoirs posés un peu partout dans la ville… La plus importante campagne a été menée en 2011-12 après le catastrophique tremblement de terre de Christchurch (île du Sud).

Son article: 10 bonnes raisons de s’envoler vers Wellington 


Georgetown (Malaisie) par Bianca de La Grande Déroute:

Georgetown doit une partie de sa popularité à son art de rue. Mais à quoi s’attendre en termes de street art d’une partie de la ville classée au patrimoine mondial de l’UNESCO, et donc, protégée? Les œuvres de street art en parsèment néanmoins les rues : certaines sont camouflées, d’autres mises en évidence. On y recherche d’abord les fresques que l’artiste lithuanien Ernest Zacharevic a créées en 2012 dans le cadre de Mirrors Georgetown, puis les structures de fer de Making Georgetown (2009), les 101 lost kittens et autres surprises d’artistes indépendants.

Son article: City trip à Georgetown, Penang


Gyeongju (Corée du Sud) par Aurélien de Voyage Way:

Gyeongju est une ville de Corée du Sud, située au sud-est de la péninsule coréenne, au nord de Busan. Gyeongju est avant tout connue pour avoir été la capitale de l’ancien royaume de Silla. De nombreux sites historiques se trouvent dans la ville et dans ses environs. Si vous comptez visiter Gyeongju lors d’un voyage en Corée du Sud, je vous conseille de vous attarder dans les petites ruelles proches du parc abritant le Cheomseongdae (ancien observatoire astronomique). Ces petites ruelles regorgent d’œuvres de street art sur les murs. Une autre image de Gyeongju, plus moderne que les temples bouddhistes et les ruines du royaume de Silla.

Son article: Visiter Gyeongju en Corée du Sud


Delhi (Inde) par Mick de Where is Mickwho:

En arrivant dans le tumulte de Delhi, on ne s’attend pas à tomber sur des fresques des plus grands artistes internationaux. Au détour de Lodhi Colony, déposé au coin de la rue par un Tuk Tuk, je me mêle à la foule pour découvrir les formes et couleurs appliquées sur les murs de ce quartier habituellement bien gris semblant reflété la pollution ambiante de la capitale indienne.


Cet article vous a plu? Ne manquez pas les autres articles de la série. Rdv le 17 décembre pour l’Afrique & le Moyen-Orient! Vous êtes blogueurs voyage? Contactez-nous si vous souhaitez participer à nos prochains articles!

Article collaboratif: Coups de cœur Street Art en Amérique & aux Caraïbes

Après le premier article sur les Coups de Cœur Street Art en Europe, voici le second sur ceux en Amérique & Caraïbes par 15 blogueurs voyage (dont nous).


Montréal (Canada) par Caroline de Fais Ta Valise:

Le Street Art à Montréal fait partie intégrante du paysage urbain. Peu importe le quartier ou l’on se trouve, on pourra forcement admirer une murale au détour d’une ruelle, sur la façade d’une maison ou sur un espace de stationnement. Cet art urbain a été si bien accueilli par la ville et les Montréalais qu’un festival lui est consacré depuis 2012 dans le Quartier du Plateau Mont-Royal. Cet événement attire chaque année des milliers de personnes qui ont la chance de pouvoir observer pendant 10 jours les artistes en pleine création.

Son article: Découvrir le Street Art à Montréal


Graffiti Alley (Toronto, Canada) par Marie-Michèle de Entre 2 Escales:

Les amoureux de street art qui passent par Toronto ne voudront sans doute pas manquer la célèbre Graffiti Alley. Située dans le Fashion District entre l’avenue Spadina et la rue Portland, cette allée haute en couleur peu facilement passer inaperçue si on n’ose pas s’aventurer dans la petite ruelle qui l’abrite. Le projet a commencé en 2000 lors d’un événement intitulé Style in Progress. Pendant 24 heures, les artistes ont pu peindre légalement les œuvres que vous pouvez toujours admirer près de 18 ans plus tard. Aujourd’hui, le projet se poursuit, mais les artistes doivent demander la permission aux propriétaires des immeubles avant d’y laisser leur marque.


Moncton (Canada) par Moran de Rencontre Le Monde:

Durant mon road-trip dans le sud-est du Canada j’ai eu la chance de visiter le Nouveau-Brunswick et de revoir une amie à Moncton. Celle-ci y vit depuis quelques années et est fortement impliquée dans la vie culturelle de cette ville. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a de quoi faire ! Chaque année à lieu le festival Inspire qui fait venir des artistes du monde entier pour réaliser des murales impressionnantes ! Nous avons donc pu visiter Moncton au travers de son street-art avec une amie qui le vit, un moment magique. Je ne vous en dit pas plus mais les photos valent déjà le coup !

Son article: Moncton, à la découverte de son street-art en photos


Williamsburg (New-York City, USA) par Mathilde de Voyager en Photos:

Si le street art est né à New York, il y tient encore aujourd’hui une place importante. Pour cela, il faut prendre le métro et sortir de Manhattan, et prendre la direction de Williamsburg. Dans les années 1990, ce quartier de Brooklyn n’avait pas bonne réputation. Mais les loyers modestes et la proximité de Manhattan à seulement une station de métro ont attiré en nombre les artistes et hipsters qui se sont peu à peu approprié la ville et le quartier sordide s’est peu-à-peu transformé en quartier bobo. Aujourd’hui, un tour à Williamsburg fait partie des incontournables d’un voyage à New York. Pour la vue imprenable sur la skyline mais surtout pour découvrir les magnifiques œuvres street-art disséminées un peu partout autour de la station Bedford Avenue.

Son article: Williamsburg: balade street-art dans le quartier hipster de New-York


Bushwick & la Bushwick Collective (Brooklyn, USA) par Valentine de Awwway:

Le quartier de Bushwick est l’endroit parfait pour une balade à la découverte de tous les styles de street art. Du pochoir, au graffiti, en passant par les murals, tous les types de cet art de rue y sont représentés. Cette ancienne zone industrielle, à l’époque peu fréquentable, est à présent considérée comme la Mecque du street art à New York. Ce quartier est vraiment une galerie d’art urbain à ciel ouvert grâce notamment à The Bushwick Collective. Des artistes du monde entier viennent laisser leur marque de fabrique sur les murs de ce quartier lors d’un événement annuel : The Bushwick Collective Block Party.

Son article: Brooklyn hors des sentiers battus avec New York Off Road


Las Vegas (USA) par Charlotte de Les Aventures de la Tribu de Chacha:

On vient du monde entier à Las Vegas pour voir ses casinos démesurés, ses néons, son strip, ses limousines, et ses girls en juste aux corps pailletés. D’autres passerons directement par la case wedding chapel avec un Elvis intemporelle en mode Love me tender. Mais Las Vegas a aussi un autre secret, tout un quartier dédié au street art : Art District. Des graffitis XXL,  monochrome ou multicolore, qui s’affichent sur tous les immeubles. Un régal pour les passionnés ou les fans de photos instagram.

Son article : Un 4 juillet haut en couleurs à Los Angeles… Enjoy !


Mission District (San Francisco, USA) par Grégory de I-Voyages:

Mission est l’un des quartiers latinos de San Francisco. On y trouve pas moins de 600 fresques murales. Balmy Alley et Clarion Alley sont les deux rues les plus riches mais le street-art est présent dans tout le district. Peintes par des artistes locaux ou internationaux, les peintures trouvent leurs origines dans les années 70 lorsque la communauté hispanique a souhaité protester contre les discriminations dont elle faisait l’objet. J’ai arpenté le quartier pendant deux jours à la recherche de cet art de rue. C’est mon coup de cœur à San Francisco !

Son article: San Francisco: Street Art à Mission Disctrict


Philadelphie (USA) par Rachel de Découverte Monde:

Philadelphie est un musée à ciel ouvert d’œuvres d’art urbaines. On n’y retrouve pas moins de 3500 murales à travers la ville, ce qui lui confère le titre de capitale mondiale de l’art urbain. Il suffit de se balader dans ses différents quartiers pour les découvrir. Un bon nombre d’espaces de stationnement bétonnés ont été enjolivés par ces murales. Ce projet porté par le Mural Art Program (MAP) est avant tout un projet communautaire pour lutter contre la délinquance et les graffitis qui représentaient un réel problème dans la ville. À travers ces œuvres, dont certaines  sont très originales, différents thèmes sont traités: l’histoire de la ville, les luttes sociales, la vie quotidienne, etc. Pour les amateurs d’art urbain, Philadelphie vous ravira à coup sûr.


Wynwood (Miami, USA) par Emily de Travel And Film:

Wynwood, c’est le quartier artistique de Miami. Les murs du quartier sont recouverts de street art et il y a plus de 70 galléries d’art dans le coin. Beaucoup de lieux de rencontres alternatifs autour d’œuvres originales. Allez visiter les Wynwood Walls, des peintures murales en plein air dans un espace fermé, mais gratuit. Et si vous êtes à Miami le deuxième samedi du mois, ne manquez pas la Wynwood Art Walk avec des food trucks et des DJ, et surtout beaucoup de rencontres en perspective.


La Martinique (Caraïbes, France) par Charlotte de Traces de Voyages:

Le Street Art Martiniquais est à l’image de l’île : coloré et festif ou encore historique! Sur les murs, c’est une mise en valeur de la vie locale que l’on retrouve, ambiance jazzy des bars de l’île, romance et danse dans un festival de couleurs éclatantes, mais aussi des peintures plus sombres. C’est à Fort-de-France que vous trouverez le maximum de fresques murales et principalement dans la zone portuaire. Bien que cet art soit apparut vers la fin des années 60, c’est dans les années 80 que le collectif Mada Paint éclôt réellement en Martinique, un mouvement porté par les graffeurs James et r-Man. Aujourd’hui, il fait peau neuve avec de jeunes talents et a changé de nom pour devenir: NPL Mada Paint.

Notre article: Escapades: Souvenirs de La Martinique


Curaçao (Antilles Néerlandaises) par Catherine de The Go Fever:

Depuis quelques années, le street art a pris beaucoup d’ampleur sur l’île de Curaçao, dans les Antilles Néerlandaises. Des murales, des sculptures et des projets de grande envergure créés par des collectifs d’artistes ont vu le jour, surtout dans la ville de Willemstad, dans les quartiers de Scharloo Abou, Punda, Otrobanda ou Pietermaai. Il est maintenant possible de se joindre à des tours guidés pour découvrir les œuvres les plus cachées de l’île, toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Les murales de l’artiste Garrick Marchena sont nombreuses et parmi les plus reconnaissables, comme celles illustrées ici.

Son article: Top things to do in Curaçao


La Candelaria (Bogotá, Colombie) par Sharone de Povecham:

Notre plus grand coup de cœur en matière de Street-art est incontestablement Bogotá, et plus particulièrement son quartier emblématique : la Candelaria. Dans bon nombre des petites rues – pas très fréquentables une fois la nuit venue – que compte ce quartier, on trouve de nombreuses fresques avec des styles et thèmes extrêmement variés. Le meilleur moyen pour découvrir et comprendre ces œuvres est de participer au Bogota Graffiti Tour qu’il faut réserver en avance et qui fonctionne sur le système des dons. Cela vaut vraiment la peine car les guides sont souvent eux-mêmes des street-artists et sont passionnés par ce qu’ils nous montrent.


Le Cero Alegre (Valparaiso, Chili) par Tim & Célia de Faim de Voyages:

Valparaiso est une ville où règne une certaine ambiance « bohème » et où les artistes de tous horizons se sentent comme à la maison. C’est la ville par excellence du street art au Chili. Un grand nombre de fresques décrit les différents enjeux actuels du Chili et relate des faits historiques marquants du pays. On peut admirer des œuvres réalisées à partir de différentes techniques (aérosol, pochoirs, ect…). Il existe aussi plusieurs fresques géantes pouvant mesurer facilement jusqu’à 20 mètres de hauteur. Le street art se mêle également au mobilier urbain et notamment sur l’un des symboles de Valparaiso : les escaliers. L’une des meilleures façons d’apprécier le travail des artistes, est de participer à un free walking tour dédié au street art de la ville.


Diaguitas (Chili) par Julie & Romain de Le Bon Air Argentin:

La Valle del Elqui, c’est un petit bout de paradis situé à environ 500 km au Nord de Santiago. Outre le fait d’être connu pour la production du pisco (la boisson nationale chilienne), c’est aussi une vallée qui fut habitée il y a des siècles par un peuple aujourd’hui disparu, les Diaguitas. C’est ce peuple et son art de la céramique qui est largement mis en avant sur les fresques présentes dans la rue principale de la ville homonyme : Diaguitas. Cette ville, c’est la tranquillité incarnée. Entourée par des montagnes et des champs dédiés à la culture de la vigne et de l’orange, ce lieu, et la vallée en général, sont sans aucun doute l’un de nos plus gros coup de cœur du voyage.

Leur article: Pal’ norte: Santiago, Valle del Equi et San Pedro de Atacama


Santiago (Chili) par Laura & Pierre de Deux Évadés:

À l’instar de sa consœur Valparaiso, la capitale chilienne n’est pas en reste en termes d’art urbain ! Parcourir le très touristique Barrio Bellavista, ou le plus caché, mais non moins artistique Yungay, c’est en prendre pleins la vue. Plutôt deux fois qu’une. Les couleurs sont vives, les traits fins ou grossiers. Il y a de la publicité ou de la prise de position politique. Tous les goûts seront satisfaits. Et tant mieux, car cela retranscrit bien la diversité culturelle qui règne dans Santiago, pour notre plus grand plaisir.

Leur article: [Journal de bord au Chili] #01 Premières impressions


Et vous, quels sont vos quartiers et villes coup de cœur Street Art en Amérique & aux Caraïbes?


Cet article vous a plu? Ne manquez pas les autres articles de la série. Rdv le 10 décembre pour l’Asie & l’Océanie et le 17 décembre pour l’Afrique & le Moyen-Orient! Vous êtes blogueurs voyage? Contactez-nous si vous souhaitez participer à nos prochains articles!

Article collaboratif: Coups de cœur Street Art en Europe

Nous sommes de plus en plus nombreux à nous intéresser street art lorsque nous voyageons. Se promener dans les quartiers des villes et découvrir ces fresques murales au détour d’une rue nous donne une toute autre vision du lieu. Voici donc une belle sélection de musées urbains à ciel ouvert par 14 blogueurs voyages, dont nous.


Le Gabut (La Rochelle, France) par Charlotte & M. de Traces de Voyages:

Le quartier du Gabut à La Rochelle est connu depuis longtemps pour son street art. Ancien chantier naval reconverti, on y trouve d’un côté une architecture en bois colorée rappelant les pays Scandinaves, et de l’autre, une zone libre d’expression pour les artistes de rue. Depuis 2017, une guinguette éphémère (« Belle du Gabut », ouverte de mai à octobre) se tient au cœur de la zone, offrant un lieu de partage et de convivialité où artistes en tous genres peuvent s’exprimer.

Notre article: Comme un Local: La Rochelle, notre ville de cœur


Lyon (France) par Tiphaine de Mes Petits Carnets:

Ma chère ville de Lyon est connue pour beaucoup de choses : sa gastronomie, le lieu de naissance du cinéma ou bien ses traboules. Si vous êtes déjà venu, vous devez désormais savoir qu’elle est aussi connue pour ses murs peints, aussi appelés fresque ou trompe l’œil selon les endroits, et que vous trouverez disséminés dans toute la ville. Les plus connus de ces murs sont sûrement la fresque des Lyonnais (à l’angle du 49 quai St-Vincent et du 2 rue de la Martinière) et le Mur des Canuts (Boulevard des Canuts à la Croix-Rousse). Le premier est une fresque représentant 30 lyonnais (historiques ou contemporains) et couvrant ainsi 2000 ans d’histoire de Lyon. Le second est un trompe l’œil figurant un quartier typique de la Croix-Rousse, d’où ce nom de Canuts, les habitants historiques du quartier. Si vous venez à Lyon, n’hésitez pas à suivre un parcours sur le thème des Murs Peints Lyonnais, vous y dénicherez également beaucoup d’œuvres plus petites de street-art en plus de ces magnifiques fresques !

Ses articles sur Lyon: ici


Lagunillas à Malaga (Espagne) par Krystel de Une Part du Monde:

Je n’attendais rien de particulier de Malaga, étape de mon road trip andalou. Pourtant, j’ai beaucoup aimé la ville, notamment pour son street art ! Je me suis perdue dans la ville et, de fresques en fresques, j’ai découvert le musée à ciel ouvert qu’est le quartier Lagunillas. Une vraie surprise et une super balade à travers les oeuvres colorées. J’ai plus tard appris qu’elles étaient dues à l’initiative d’un peintre de Malaga, Miguel Chamorro, et de son association, Fantasía en Lagunillas. En effet, son but est d’utiliser l’art comme moyen pour aider les enfants et reconstruire le quartier. Une belle initiative !

Son article: Malaga en 2 jours: coups de cœur et conseils pour découvrir cette ville


Poblenou (Barcelone, Espagne) par Paul de Petits Voyageurs:

Poblenou est un ancien bastion textile de Barcelone qui lui valut le surnom de Manchester catalan. C’est un quartier en profonde mutation où se côtoient architectures contemporaines et friches industrielles du début du XXème siècle. C’est également un paradis pour le graffiti et le street art qui s’invitent sur les murs du quartier. Deux blocs au nord du parc del Poblenou, les carrer Pere IV et Selva de Mar sont de véritables musées à ciel ouvert. Mais il va falloir faire vite, la réhabilitation du quartier est en marche et pourrait bien avoir raison de l’art de rue…

Son article: Barcelone en diagonale: architecture à Poblenou


Lagos (Portugal) par Virginie de A Taste Of My Life:

J’avoue que je ne m’attendais pas, en passant mes vacances en Algarve dans le sud du Portugal, à tomber sur tant de fresques de street art dans la ville de Lagos. C’est un véritable parcours qui comprend les œuvres de quelques artistes très connus comme C215 ou Roa, mais aussi des portugais qui le sont un peu moins. C’est grâce à l’association LAC (Laboratorio de Actividades Criativas) que plusieurs rues se parent de magnifiques dessins, et pas seulement à Lagos d’ailleurs. Ce projet incite les artistes européens à venir ici s’exprimer, pour notre plus grand plaisir.


LX Factory (Lisbonne, Portugal) par Solène de My Little Road:

Le site de LX factory à Lisbonne est l’endroit parfait pour dénicher les dernières tendances tout en admirant de nombreuses œuvres de street art. Ces anciennes usines textiles du 19ème siècle ont été en partie réhabilitées pour accueillir des galeries d’artistes, des magasins de design, un centre culturel ainsi que des cafés/restaurants. Le dimanche matin l’ambiance est particulièrement sympa grâce à un marché de plein air où les étals mêlent produits frais et objets anciens à chiner. De nombreux artistes renommés comme le brésilien Derlon ont réalisés d’immenses fresques de street art sur les bâtiments industriels.  Enfin ne manquez pas de faire un tour à la librairie Ler Devagar et son célèbre mur de livres sous 14 mètres de plafond qui doit contenir des milliers d’ouvrages !


Porto (Portugal) par Perrine & Cédric de Je Fais Mes Valises:

La première chose qui saute aux yeux lorsque l’on arrive sur Porto est cette vision d’une ville vieillissante avec ses façades délabrées contrastant avec son dynamisme et la jeunesse qui porte cette ville. Le Street Art à Porto est un vecteur de ce dynamisme. Jusqu’en 2013, plus qu’un art, le Street Art était un combat. Ce n’est qu’à l’arrivée du dernier Maire de la ville, Rui Moreira, qu’une politique de réglementation fut mise en place et permet ainsi de croiser toutes sortes d’œuvres dans la ville. Les plus connues sont celles de Hazul et de Costah.

Leur article: Portugal -Street Art à Porto


Orgosolo (Sardaigne, Italie) par Sarah de Vents & Voyages:

Orgosolo. Ce nom ne te parle probablement pas mais celui-ci cache un bien beau trésor au cœur de ses ruelles. En effet, ce charmant petit village situé dans la province de Nuoro au nord de la Sardaigne est réputé pour ses 400 peintures et fresques murales, principalement axées autour de revendications politiques dont la première a été réalisée en 1968. Un incontournable à voir en Sardaigne !

Son article: Road Trip en Sardaigne #4: Le parc naturel du Gennargentu et ses trésors


RAW-Gelände (Berlin, Allemagne) par Myriam de Nuage Nomade:

Situé au cœur de Friedrichshain, dans l’ancien Berlin-Est et coincée entre les rails de la station Warchauer Straße et la Revaler Straße, se trouve la RAW-Gelände. Véritable temple du street-art sur une surface équivalente à 14 terrains de football, cette immense friche industrielle vous propose de découvrir pleins d’œuvres du street-art. Gérée par une association, l’idée est de permettre d’ouvrir à tous des espaces de création, des ateliers ainsi que des événements culturels. On y trouve même un cinéma en plein air et surtout des galeries d’art. Toutes les formes d’art et d’expression sont ici représentées, c’est d’ailleurs ce qui donne tout son intérêt à ce lieu …


Neudstadt (Dresde, Allemagne) par Céline de Je Papote:

La ville de Dresde (Dresden en allemand) possède 2 visages avec 2 quartiers totalement différents. C’est dans celui de la Neudstadt sur la rive de l’Elbe opposée à la Altstadt que l’on peut découvrir de jolies fresques murales. Le quartier en regorge et c’est un plaisir de les découvrir une à une au fil des rues et des ruelles. Il y a également quelques œuvres artistiques à découvrir assez originales comme le mur musical à ne surtout pas rater. Si vous êtes amateur de street art, Dresde vous plaira à coup sûr. C’est une jolie ville intéressante d’un point de vue photo, on s’y fait vraiment plaisir !

Son article: Mon Top 10 Street Art à Dresde


Canal du Danube (Vienne, Autriche) par Isandre de La Plume d’Isandre:

Le bord du Canal du Danube à Vienne est un endroit où l’on peut faire du jogging, se promener, faire du vélo, des exercices de gym sur les barres prévues à cet effet, et où le Street Art semble être également très bien accueilli. Les œuvres changent régulièrement, et les Comics y ont une influence non négligeable. La promenade que je vous propose se situe entre Rossauer Lande et Friedensbrücke, mais le Street Art est visible sur une bien plus grande longueur du Canal du Danube, sur les murs qui le longent, sur certains de ses ponts ou dessous.

Son article: Vienne: promenade le long de Donaukanal, un soir de foot


Shoreditch (Londres, Angleterre) par Evangeline de Le Corner d’Evangeline:

Le quartier de Soreditch à Londres est un véritable terrain de jeu pour les street artists du monde entier, des plus côtés sur le marché de l’art aux plus « confidentiels ». Ses murs, ses trottoirs et même ses poteaux par endroits sont ornés d’innombrables œuvres souvent très colorées qui égayent le quartier et donnent une saveur particulière à la moindre balade. De jolies surprises vous attendent à chaque coin de rue ou presque ! Pour ne pas manquer les œuvres emblématiques et en apprendre plus sur les techniques employées par les artistes, nous avions opté pour une visite avec le collectif London Alternative. Le plus ? C’est vous qui choisissez le montant à donner à votre guide à l’issue de la visite.

Son article: Séjour à Londres: pause street art dans l’East End


Bristol (Angleterre) par Jennifer de Moi Mes Souliers:

Devenue Mecque du street art par sa relation étroite avec le célèbre Banksy, Bristol peut se targuer d’être une ville cosmopolite et colorée. On trouve des œuvres à tous les coins de rue, des ruelles entières recouvertes de graffs et de tags, des grands murs commandés par la ville elle-même pour raviver des quartiers industriels et des projets d’art dans la rue qui tournent autour du sujet. Un festival important y a lieu tous les ans pour mettre en vedette les artistes de street art, les former et les encourager. Bristol est une ville qui m’a séduite au premier regard, puis conquise au fil de ses installations d’art de rue !


Vardø (Norvège) par Grégory de I-Voyages:

Vardø, port de pêche le plus oriental de Norvège situé en Laponie, est une destination pour ornithologues et pêcheurs. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque j’y ai aussi vu des dizaines et des dizaines de maisons peintes. C’est l’artiste Pøbel qui est à l’origine du projet de street-art à Vardø. Il a créé le Komafest en 2012, un festival d’art urbain pour créer un électro choc et sortir Vardø de sa léthargie sociale et économique. Il est peut-être en passe de réussir car certaines œuvres ont disparu suite au rachat des bâtiments par des promoteurs immobiliers.

Son article: Street Art à Vardø aux confins de la Laponie norvégienne


Et vous, quels sont vos quartiers et villes coup de cœur Street Art en Europe?


Cet article vous a plu? Ne manquez pas les autres articles de la série. Rdv le 3 décembre pour l’Amérique & les Caraïbes, le 10 décembre pour l’Asie & l’Océanie et le 17 décembre pour l’Afrique & le Moyen-Orient! Vous êtes blogueurs voyage? Contactez-nous si vous souhaitez participer à nos prochains articles!