Récits d’Aventures: J’ai survécu à la mousson à Cuba!

En mai 2012, je suis partie pour un voyage qui me tenait à cœur depuis longtemps : Cuba ! Au cours de celui-ci, j’ai été confrontée à une situation qui aurait pu virer au cauchemar : une inondation spectaculaire en période de mousson !

Ce voyage, je l’ai fait avec mes parents et mon frère en circuit organisé (c’était la première fois que nous partions avec un groupe et non pas seuls), nous étions donc avec  20 autres personnes à Cienfuegos lorsque le temps a commencé à se gâter. Rien d’alarmant à ce moment-là, la pluie tombait comme partout ailleurs, nous privant du soleil qui était présent depuis le début du voyage. L’après-midi, nous avons fait route vers Trinidad où nous logions dans un hôtel en bord de plage, notre seul regret à ce moment-là était que nous n’allions pas pouvoir profiter du sable fin à cause des quelques éclairs. Le lendemain, après une courte visite de la ville de Trinidad (toujours sous la pluie), nous sommes rentrés à l’hôtel où de véritables sceaux d’eau ont commencé à tomber non-stop… Le niveau de l’eau montait assez pour nous obliger à faire des barrages de serviettes de bain sous les portes des chambres afin de l’empêcher de rentrer. Bref, nous avions sans cesse les pieds dans l’eau et ne rêvions tous que d’une chose : quitter Trinidad et retourner à La Havane. Malheureusement, la pluie était trop forte et les routes trop incertaines pour nous permettre de voyager.

Sans titre

 

 

Ce n’est que le deuxième jour, alors que le bulletin météo prévoyait une pluie moins forte que nous avons tenté notre chance et sommes partis en direction du nord. Sur la route, le niveau de l’eau montait vite, à tel point que nous avons rapidement eu l’impression de nous retrouver au milieu d’une rivière ! Le courant était fort et l’eau arrivait au-dessus des roues du bus. Adieu les bagages en soute, mais le problème était bien plus grave car avec autant d’eau, nous courrions de nombreux risques : rouler sur des rochers que nous ne pouvions pas voir vu le niveau d’eau et rester bloqués sur place ; voir le bus se retourner à cause du courant et nous noyer dans le mélange eau-boue qui s’infiltrerait ; voir le niveau de l’eau monter encore et noyer le moteur, nous empêchant de fuir cette situation… bref, nous savions à ce moment-là que notre vie était en danger, tout comme celle des nombreux autres automobilistes et locaux vivant ici…

IMG_3968.JPG

Après d’interminables heures, nous avons fini par retrouver une route non inondée et rentrer à La Havane où nous avons tous pu souffler, essayant tant bien que mal de faire sécher l’intégralité du contenu de nos sacs ayant trempé dans l’eau boueuse pendant plusieurs heures… Le lendemain, nous apprenions que plusieurs personnes avait été portées disparues suite à l’inondation, d’autres ayant dû être évacuées. Notre première pensée fut que cela aurait très bien pu être nous, la situation dans laquelle nous nous étions retrouvés la veille nous a fait prendre conscience de la chance que nous avons de nous en être sortis sains et saufs. Malheureusement, face à une telle situation, la fuite ne suffit pas toujours, la nature est parfois trop forte et trop rapide…

Cienfuegos

 

Une semaine plus tard, à l’aéroport, notre vol a été retardé de plusieurs heures. La raison ? Un ouragan venait de pointer le bout de son nez ! Que de stress nous avons pu ressentir là encore alors que nous étions assis sur les sièges de la salle d’embarquement, regardant par les baies vitrées les nuages noirs, la pluie et le vent se déchaîner sous nos yeux… Au bout de quelques heures, le calme revint peu à peu, mais décoller juste après ce genre de tempête, alors que le vent continue à souffler, même normalement, vous fait frissonner sur votre siège.

 

Cuba aura décidément été riche en émotions, de par le pays en lui-même avec sa culture et na nature exceptionnelle, mais aussi de par son climat qui peut se montrer féroce et mortel. Ainsi, nous nous estimons fort heureux d’habiter des contrées où la nature est plus douce et où nous nous sentons en sécurité. Aussi, faites bien attention lorsque vous voyagez dans des lieux où le climat peut être dangereux : qu’il s’agisse de chaleurs ou froids extrêmes, de vents violents ou de fortes pluies, ne prenez pas à la légères les recommandations qui pourront vous être données pour vous en protéger, et surtout, ne prenez jamais de risque inutile, mieux vaut parfois patienter un peu et arriver sain  et sauf que de tenter sa chance et se retrouver dans une situation dangereuse pour sa vie.

Escapades: Cuba

En mai 2012, j’ai (Charlotte) eu la chance de réaliser un de mes rêves d’enfant: partir à Cuba! Depuis mon jeune âge, j’avais entendu parler de Che Guevara et Fidel Castro, de Cuba et ses vieilles voitures américaines, de La Havane et sa musique, des champs de tabac et des fumeurs de cigares, du rhum et des plages de rêve… L’idée que je m’étais faite de ce pays était assez idyllique je l’avoue, un certain paradis perdu d’une époque révolue.

Pour la toute première fois de ma vie (et dernière à ce jour) nous avions (avec ma famille) décidé d’opter pour une formule circuit et séjour de 2 semaines avec un voyagiste. Le circuit d’une semaine partait de La Havane, passant par Viñales, Cienfuegos et Trinidad (toutes classées à l’UNESCO). A la fin de celui-ci, nous avions choisi de rester une semaine en tout inclus à Varadero afin de nous reposer et profiter pleinement des plages. La raison de ce choix de circuit était que nous avions entendu dire que les routes n’étaient pas très bien entretenues et parfois sans aucune indication. Nous avons donc pensé que pour une fois, nous pouvions nous laisser guider.

Havana4.jpg
La Havane

La première image que j’ai eu de La Havane, ce sont des ruines… oui, des ruines. Les bâtiments étaient, pour la grande majorité d’entre eux, dans un état tel que nous n’aurions pas osé y pénétrer. Les murs perdaient leurs couleurs d’antan, laissant place à une peinture toute craquelée ou ayant disparut; la pierre s’effritait, rongée par le vent, le sel et la pluie; les voitures anciennes roulaient dans un grand fracas, se mêlant aux nombreux deux roues et charrettes à cheval, bœuf ou âne. Cette image m’a semblé tout droit tirée d’un film post apocalyptique, comme s’il s’agissait plus d’un décor que d’une vraie ville. Mais pourtant, c’est bel et bien le lieu qui m’avait fait tant rêver.

Habana2.jpg
La Havane

Il suffisait de tendre l’oreille pour entendre le son de la musique cubaine à chaque coin de rue, de bonnes odeurs de nourriture s’échappaient des cuisines des restaurant, et assis devant leurs pas de porte, des personnes âgées, hommes et femmes, fumaient des cigares plus gros que ce que je n’avais jamais vu! Ce mélange d’architecture en perdition associé à la vie animée des rues donnait un côté étrange à la ville, comme si le temps passé n’avait affecté que les murs, laissant suspendue la vie qui les entourent.

Habana1.jpg
La Havane

Mon vrai coup de cœur fut la vallée de Viñales, un lieu magique qui mérite amplement son classement au patrimoine mondial de l’UNESCO. Dans un cadre de verdure digne de Jurassic Park, cette vallée immense s’étend devant vous, faite de mogotes (buttes montagneuses de calcaire émergeant de la plaine), de plantations de café et de tabac. Dans cette vallée, de nombreuses grottes et cavernes sont accessibles à la visite (cher et très court mais de toute beauté): Cueva del Indio, Cuevas de Santo Tomas et Palenque de los Cimarrones. A Viñales, vous pouvez visiter des plantations de tabac et usines à cigares afin d’apprendre les techniques de fabrication des Cohibas (les fameux cigares de Castro), mais aussi des plantations de café suivies d’une dégustation!

Viñales3.jpg
Vallée de Viñales
Viñales1.jpg
Plantation de café – Viñales
Viñales2.jpg
Palenque de los Cimarrones – Viñales

A Cienfuegos, nous avons découvert une ville qui a su bien conserver sa belle architecture d’époque coloniale. Ville portuaire, ancien centre de négoce de la canne à sucre, du tabac et du café, elle abrite l’un des jardins botaniques les plus spectaculaires d’Amérique Latine: Jardín Botánico Soledad.

Cienfuegos1.jpg
Cienfuegos
Cienfuegos2.jpg
Cienfuegos

Trinidad, quand à elle, a été fondée bien plus tôt et malgré le fait qu’elle ait été restaurée, a su conserver tout son charme avec ses rues pavées et bâtiments à l’architecture de style colonial espagnol. Par ailleurs, elle abrite de nombreux musées: romantique, d’architecture, d’archéologie, municipal général, lutte contre les bandits, l’art colonial, spéléologique, histoires naturelles et la maison-musée du général Serafín Sánchez. Pour la petite info gourmande: nous y avons mangé chez l’habitant les meilleures langoustes grillées de toute notre vie! C’est  ici également que nous avons été confrontés à la mousson: des pluies torrentielles pendant plusieurs jours qui ont causé l’évacuation et la disparition de nombreuses personnes. De notre côté, nous avons saisi notre chance avec le bus pour rentrer sur La Havane, mais l’eau sur la route arrivait déjà à plus d’1 mètre de hauteur et nous pouvons dire l’avoir échappé belle!

Trinidad2.jpg
Trinidad
Trinidad1.jpg
Trinidad

Vint ensuite le temps de se reposer à Varadero. Station touristique et balnéaire, nous n’avons pas été charmés par le lieu si ce n’est ses plages paradisiaques au sable blanc et l’eau turquoise transparente… Si c’était à refaire, nous aurions peut-être essayé de voyager par nous-même comme nous l’avons toujours fait auparavant, cela nous aurait permis de nous rendre dans les lieux qui nous plaisaient davantage et de choisir nos hébergements et restaurants (qui pour la grande majorité, hors repas chez l’habitant, n’étaient pas caractéristiques des lieux).

Varadero.jpg
Varadero

Et vous, êtes-vous déjà allé à Cuba? Quels sont vos lieux préférés?

5 Expériences à Vivre à Cuba

Vallée de Viñales
Vallée de Viñales

Visiter La Havane. Ville mythique du pays dotée de bâtiments magnifiques tombant en ruines, il est bon de flâner dans ses rues chargées d’histoire.

Prendre la route jusqu’à Pinar Del Rio. Admirez les paysages sublimes où nature verdoyante et rochers imposants côtoient les villages.

Se baigner à Varadero. C’est dans cette station balnéaire que se trouvent les plus belles plages de l’île, amateurs de sable blanc et eaux turquoises, c’est par ici !

Manger de la langouste à Trinidad. Petite ville classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, on y trouve des langoustes délicieuses.

Randonner dans la Vallée de Viñales. Quoi de plus spectaculaire que de se promener dans un site classé à l’UNESCO au milieu des plantations de tabac, à travers les mogotes (buttes montagneuses) datant de l’époque des dinosaures?…

Varadero
Varadero

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à visiter le Site Officiel du Tourisme à Cuba.