Escapades: Un weekend à San Sebastián

Saint-Sébastien, San Sebastián, Donostia… Située au Pays-Basque Espagnol, à 20km de la frontière française et face à l’océan Atlantique, la ville est réputée pour ses fameux tapas, dits pintxos en basque. Mais qu’est-ce que c’est? L’explication la plus courte serait de dire qu’il s’agit de toasts ou bouchées apéritives comme l’on en préparerait pour un apéritif dînatoire. Mais la culture liée aux tapas  ne s’arrête pas là, elle va plus loin. Petites explications…

Lorsque 11h00 le matin ou 18h00 le soir arrivent, on commence à voir apparaître sur les comptoirs des bars, une multitude de tapas posés dans de grandes assiettes. Ainsi, lorsque les habitants quittent leur travail, ils se dirigent vers les bars afin d’y prendre une collation faite de vin, bière ou cervoise accompagnée des dits tapas. Chaque bar a ses propres créations et vous pouvez donc prendre un verre et manger un morceau dans un premier, puis vous rendre dans un deuxième pour autre chose, et ainsi de suite…

Et pour les bouches les plus fines, des restaurants proposent de la alta cocina en miniatura (haute cuisine miniature), soit tout un menu fait de ce qui chez nous s’apparenterait aux mises en bouche des grands restaurants.

Mais alors où aller pour bien manger? Nous avons retenu trois adresses qui nous ont particulièrement plu lors de notre dernier séjour: Atari Gastroteka et Bistroteka Astoria7  pour l’ambiance et les pintxos délicieux à bas prix, ainsi que Beti Jai Berria pour la alta cocina en miniatura.

dsc02922

Et pour l’hébergement, direction l’hôtel Astoria7, entre 65€ et 110€ la nuit selon les dates et la chambre choisie (Hitchcock Suite en photo), sur le thème du cinéma avec une immense vidéothèque et un resto où les tapas sont délicieux et très abordables (que vous pouvez consommer dans votre chambre devant un bon film de leur vidéothèque)!

Mais San Sebastian n’est pas seulement une ville où il fait bon manger, elle possède également une très belle architecture. Pour en apprécier toute la beauté, rendez-vous dans la vieille ville, séparée en deux parties par le fleuve Urumea et face à l’océan.

couverture

dsc02926

dsc029382

Ses plages sont également très agréables, entre ville et nature, nous avons un véritable coup de cœur pour celle de la Concha située dans la baie du même nom. Vous pouvez la longer en empruntant la promenade le long de laquelle vous verrez de très jolies maisons.

dsc02952

dsc02953

Et pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter le site de l’office de tourisme de San Sebastian.


Connaissez-vous San Sebastian? Quelles sont vos bonnes adresses pour y manger des tapas?

 

Escapades: Majorque, perle de la Méditerranée

La première fois que j’ai entendu parler de Majorque, on me l’a présentée tel un rocher bétonné envahit par le tourisme de masse mal éduqué. J’imaginais un lieu sans charme, où la nature et l’histoire n’avaient pas leur place, où des hordes de touristes ingrats rougissaient sur le sable au soleil, cocktails à la main, sur un fond de musique techno.

Mensonges… C’est une toute autre réalité qu’il m’a été donné de découvrir lorsque j’ai été invitée à y passer deux semaines en famille en plein mois d’août. Je dois avouer que mon passage à Palma, la capitale, fut extrêmement bref, aussi, peut-être tous ces préjugés y auraient trouvé leur place. Mais pas pour le reste de l’île ! Tout d’abord, il existe deux moyens de s’y rendre : par les airs ou par la mer. Nous avions choisi la seconde option en nous rendant en voiture jusqu’à Barcelone en Espagne, où nous avons ensuite embarqué (avec la dite voiture) sur un ferry à destination de Palma. La traversée s’est faite de nuit et a duré entre 7 et 8h (je ne saurais dire exactement, n’aimant pas trop les ferrys sur lesquels je ne cesse de faire le tour à pied, ne pouvant rester en place, cela m’a semblé être une éternité).

Majorque est, comme que je le dis dans le titre, une véritable perle au cœur de la mer Méditerranée : plages paradisiaques, campagne bucolique, grottes, falaises, villes chargées d’histoire et cuisine délicieuse, le tout sous un soleil radieux et une température douce. Laissez-moi vous présenter ces lieux qui m’ont tant fascinée.

IMG_2559.JPG
La Chartreuse de Valldemossa

Je commencerais par les villes, où trois en particulier ont su retenir mon attention : Artà, Capdepera et Valldemossa. Si vous aimez l’histoire et les vieilles pierres, vous trouverez sans nul doute votre bonheur dans ces lieux. Artà et Capdepera se situent au nord-est de l’île, toutes deux ont su conserver leur patrimoine architectural et naturel, ce qui en fait de belles représentantes de l’histoire de Majorque : remparts, églises, citadelles… déambulez dans leurs rues pour en apprécier toute la beauté. Valldemossa, plus connue, jouie d’une belle réputation pour avoir hébergé deux hôtes de marque : Frédéric Chopin et Georges Sand. Petite ville comme en trouve dans le sud de la France, perchée dans les hauteurs face à la mer, ne manquez pas d’y visiter la Chartreuse, ancienne abbaye à la vue surprenante sur les vignes et la mer, qui a hébergé nos hôtes mentionnés plus haut. Aujourd’hui, de nouvelles personnalités y ont élu domicile tels Michael Douglas et Catherine Zeta-Jones.

img_2494
Canyamel

Côté plages, chacune mériterait sa place ici, mais il y en a néanmoins que je garde davantage en mémoire pour leur sable blanc, eaux turquoises et environnement de rêve : Canyamel, Cala Agulla et Cala Formentor. Canyamel est une petite station balnéaire familiale à l’est de l’île, nichée au cœur d’une baie, la plage donne sur le petit centre-ville et est entourée de collines arborées la protégeant du mauvais temps. Cala Agulla n’en est pas très loin, celle-ci est plus sauvage, nichée dans la forêt de pins, donnant sur une petite baie entourée de rochers mais où le sable blanc et doré s’enfonce dans les eaux limpides. Quand à Cala Formentor, elle se trouve au nord-est de l’île, juste à côté des falaises du même nom. Celle-ci est plus longue mais beaucoup moins profonde, peu de sable pour plus de forêt et une baie paradisiaque.

img_2620
Cala Formentor

La nature sur l’île n’a pas été généreuse qu’avec ses plages, d’autres lieux sont au rendez-vous pour ceux qui aiment s’émerveiller : le Cap de Formentor, les Grottes du Drach et la route côtière reliant Valldemossa à Formentor. Le Cap Formentor est la pointe la plus au nord-est de l’île, une falaise imposante que l’on rallie par une route à travers les forêts de pins, vous offrant un panorama des plus impressionnants. Les Grottes du Drach sont un ensemble de grottes de 2,4km de long pour 25 mètres de profondeur, abritant le Lac Martel, un des plus grands lacs souterrains d’Europe. Et si vous aimez les road trip, ralliez la ville de Valldemossa à Formentor en longeant la côte, les paysages y sont de toute beauté (photo en couverture de cet article).

img_2613
Cap de Formentor

Ayant séjourné dans ma famille, je n’ai malheureusement pas d’hébergement à vos conseiller et je vous invite donc à vous rapprocher de l’office de tourisme de l’île. Je peux néanmoins partager avec vous une adresse gastronomique à ne pas manquer : Porxada de Sa Torre à Canyamel. Un restaurant de type auberge dans une tour du 13ème siècle, des produits locaux et une cuisine au feu de bois, je vous invite à goûter leur spécialité : le cochon de lait à la broche !

J’espère que ces quelques lignes sauront vous donner envie de vous rendre sur cette île, personnellement, je rêve d’y retourner et la faire découvrir à M., j’y ai découvert un véritable petit paradis et appris qu’il ne faut pas toujours se fier à l’opinion général, surtout lorsque celui-ci est négatif. Peut-être est-ce une ruse pour freiner les touristes et ainsi, protéger l’île du soi-disant « tourisme de masse » ?


Retrouvez notre article coups de cœur sur l’île de Majorque!

5 expériences à vivre à Majorque

Vous partez aux Baléares ? Si votre point de chute est Majorque, voici 5 incontournables pour rendre votre voyage mémorable.

IMG_2551.JPG
La Chartreuse de Valldemossa

 

  1. Visiter La Chartreuse de Valldemossa. C’est dans cette ancienne abbaye dont la vue surplombe la vallée que vécurent Frédéric Chopin et George Sand.
  2. Prendre la route jusqu’au Cap Formentor. Emerveillez-vous le long de cette route aux vues imprenables, le Cap Formentor étant une falaise à l’extrémité nord-est de l’île, le portail d’entrée de l’archipel des Baléares.
  3. Se baigner à Cala Formentor. Une plage de sable blanc dans une crique…Paradisiaque !
  4. Manger una lechona grillé (cochon de lait) à Porxada de Sa Torre à Canyamel. A côté de l’ancienne tour de guet massive, ce petit restaurant de type auberge fait griller sous vos yeux des cochons de lait à la broche.
  5. Traverser en barque le lac Martel dans les Grottes du Drach. Considéré comme l’un des plus grands lacs souterrains au monde, laissez-vous porter dans cet univers magique.
IMG_2602.JPG
Cap Formentor

 

Plus d’informations sur le site officiel du tourisme aux Baléares.